Pérou : solidarité avec les peuples de la forêt

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Résolution adoptée par le 16e congrès mondial de la QI réuni les 23-28 février 2010.


Fin avril 2009, le gouvernement du Pérou a commencé une répression brutale contre les peuples de la forêt qui se sont élevés contre les décrets autorisant l’extraction du pétrole sur leur terre ancestrale, dans le cadre de l’accord de libre-échange avec les États-Unis.

« Le massacre de Bugua » a pris les vies d’une cinquantaine de personnes ; les conséquences de ce massacre pour les peuples de cette région continuent à être ressenties aujourd’hui. Par exemple, Alberto Pizango, un chef indigène de l’association interethnique pour le développement de la forêt péruvienne (AIDESEP) a subit un harcèlement légal permanent. Il est actuellement en exil au Nicaragua et il a été interdit de retour dans son pays ; il lui est également interdit de voyager ailleurs, à cause d’un mandat d’arrêt d’Interpol.

Le 16e congrès de la IVe Internationale déclare son soutien total aux droits des peuples indigènes sur leurs terres et demande un arrêt immédiat des accusations politiques et des procédures légales contre Alberto Pizango, ainsi que la restauration de ses droits de retourner librement dans son pays.

P.-S.

* Cette déclaration a été adoptée à l’unanimité.

Pas de licence spécifique (droits par défaut)