Délégations internationales au congrès du NPA et messages de solidarité

Nous présentons ci-dessous les organisations qui ont envoyé une délégation et/ou un message au congrès de fondation du NPA, les 6-8 février 2009. Nous reproduisons aussi les messages dont nous disposons – en français quand nous avons une version française, sinon en anglais ou espagnol à défaut de traduction.

Cette page est susceptible d’être ultérieurement complétée, si certaines organisations ou certains messages manquaient à la liste ou si nous recevions de nouvelles traductions françaises.

Dernière mise à jour : 10 mars 2009.


AFRIQUE

Algérie

Parti Socialiste des Travailleurs

La Réunion

Nouveau Parti Anticapitaliste-Réunion

Maroc

Al Mounadil

Solidarité pour une Alternative Socialiste

Voie Démocratique

Mauritanie

Union des Forces de Progrès

Sahara occidental

Front Polisario

Sénégal

Yoonu Askan Wi /Mouvement pour l’Autonomie Populaire

Tunisie

Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR)

AMERIQUE LATINE & ANTILLES

Argentine

Movimiento Socialista de los Trabajadores

Economistas de Izquierda (message)

Autodeterminación y Libertad (message)

Brésil

Partido Socialismo y liberdade (PSOL)

Cuba

Parti Communiste Cubain (embassade à Paris)

Guadeloupe

CERCASOL

Martinique

Groupe Révolution Socialiste

Mexique

Partido revolucionario de los trabajadores

Liga de Unidad Socialista (message)

Pérou

Parti Nationaliste du Pérou

Venezuela

Ambassade à Paris

PSUV-Marea Socialista

Courant Unidad Internacional de les Trabajadores - CI

AMERIQUE DU NORD

Canada - Quebec

Socialisme International

Socialist Project

Québec solidaires

Etats-Unis

International Socialist Organization

Solidarity (message)

ASIE-PACIFIQUE

Australie

Democratic Socialist Perspective

Revolutionary Socialist Party (message)

Corée du Sud

Power of the Working Class (PWC), Comité pour le WSP

New Progressive Party (NPP)

Journal Redian

Institut coréen du XXIe siècle

Democratic Labor Party (KDLP, message)

Indonésie

Political Committee of The Poor – People’s Democratic Party (KPRM-PRD)

Japon

Japan Revolutionary Communist League (JRCL, message)

Kanaky

Union Syndicale des Travailleurs Kanaks et Exploités (USTKE)

Malaisie

Parti Sosialis Malaysia (PSM, message)

Philippines

Rebolucionaryong Partido Ng Manggagawa- Mindanao (RPM-M)

Partido ng Manggagawa (PM, message)

Kilusan para sa Pambansansang Demokrasya (KPD, message)

Pakistan

Labour Party of Pakistan (LPP, message)

EUROPE

Allemagne

Internationale Socialistischelinke (ISL)/IV Internationale

Revolutionär Sozialistischer Bund (RSB)/IV Internationale

Interventionistische Linke (message)

Belgique

Ligue Communiste Révolutionnaire/SAP (LCR-SAP)

Bosnie

JOSD

Chypre

Initiative Socialiste

Croatie

Novi Plamen

Danemark

Alliance Rouge et Verte

Socialistisk Arbejder Partei (message)

Ecosse

Scottish Socialist Party (SSP)

Etat espagnol

Izquierda anticapitalista

Partido Obrero Revolucionario

militants de Euskadi

Grande-Bretagne

Socialist Resistance/International Socialist Group

Permanent Revolution

Socialist Workers Party

Workers Liberty

Grèce

Coalition de la Gauche Radicale (SYRIZA)

Gauche Rénovatrice Communiste et Ecologique (AKOA)

Gauche Internationaliste Ouvrière (DEA)

Organisation Communiste de Grèce (KOE)

Nouveau courant de Gauche (NAR)

Organisation des Communistes Internationalistes de Grèce-Spartakos (OKDE-S)

Rouge (Kokkino)

En.Anti.A-Gauche Anti-capitaliste Unitaire (ARAS ARAN OKDE SEK, message)

Parti Socialiste Ouvrier (SEK, message)

Rassemblement militant de Gauche (ARAS, message)

Italie

Sinistra critica

Irlande

People before profits

Luxembourg

Dei Lenk

Pays-Bas

Institut International de Formation et de Recherche (IIRE)

Pologne

Polska Partia Pracy (Parti Polonais du Travail)

Portugal

Bloco de Esquerda

Russie

Vperiod

militants de Slovénie

Suède

Socialistiska Partiet

Association Intersocialiste

Suisse

Gauche anticapitaliste

Mouvement Pour le Socialisme

SolidaritéS

Turquie

Parti de la Liberté et de la Solidarité (ŐDP)

Et aussi…

Corse

A Manca-NPA

MOYEN-ORIENT

Iran

Solidarité avec les Travailleurs en Iran

Liban

Parti Communiste Libanais (message)

Palestine-Israël

Alternative Information Centre (AIC)

Front Populaire pour la Libération de la Palestine (FPLP)


MESSAGES RECUS

AFRIQUE

Maroc

Al Mounadil-a

Chers camarades

Au nom de militants-es marocains-es groupés autour du journal Al Mounadil-a, nous saluons votre congres et lui souhaitons plein succès.

Nous menons ici à la rive sud de la Méditerrannée le même combat que vous contre le capitalisme, ce régime d exploitation et d oppression qui menace l’existence même de l’humanité. Nous menons ce combat contre le despotisme et la bourgeoisie locale et contre l’impérialisme français qui continue à piller notre pays et à le maintenir dans le sous-développement.

En France aussi sont surexploités des travailleurs originaires du Maroc et sont victimes de racisme et de discrimination, et nombre parmi eux militent dans les organisations ouvrières et populaires et dans le NPA.

La lutte du peuple marocain contre le colonialisme a bénéficié de la solidarité de la gauche française qui est resté fidèle à l internationalisme ouvrier. De même aujourd’hui la lutte des travailleurs et masses populaires au Maroc a grand besoin d’une forte solidarité de ceux qui luttent en France contre le capital et sa politique impérialiste.

Nous sommes pleinement confiants que votre parti empruntera cette voie et nous vous tendons la main pour marcher ensemble vers plus d’internationalisme qu’exige aujourd’hui la lutte contre le capitalisme et contre l’impérialisme.

Casablanca 4 FEVRIER 2009

******

La Voie démocratique / Solidarité pour une alternative socialiste

Chers camarades,

C’est avec un grand intérêt que nous suivrons le processus de formation du NPA et les travaux de votre congrès de fondation. Le rassemblement des forces anticapitalistes et révolutionnaires et la refondation d’un socialisme du 21éme siècle est une exigence centrale de notre temps pour faire face aux défis de la période historique que nous vivons.

La LCR et les autres courants impliques dans ce processus ont fait la démonstration qu’ un autre parti de la gauche est possible et qu’il est possible pour les courants anticapitalistes de se dépasser sans se renier. Nous ne doutons pas que le renforcement du NPA permettra de faire la synthèse des meilleures traditions politiques progressistes et d agir plus efficacement dans la lutte des classes.

Au Maroc, dans un contexte différent et par un cheminement propre, trois organisations de la gauche radicale (Solidarité pour une Alternative Socialiste, la Voie Démocratique, l’Option de la Gauche Démocratique Basiste) ont décide d’impulser un processus de rassemblement des forces anticapitalistes et de construire une alliance strategique dans la perspective de l émergence d un parti de classe indépendant.

Ce processus a d’emblée une dimension internationale. Comme le dit la déclaration commune des trois organisations lors d’une conférence nationale le 25 janvier dernier : « En partant de la conscience des exigences de la lutte contre la mondialisation capitaliste et du caractère belliqueux et militariste de l’impérialisme , nos trois organisations ont décidé d’investir pleinement la dimension internationale à la fois pour (….) renouveler le projet socialiste et dans la perspective de construire une solidarité internationaliste incarnant en profondeur la dimension révolutionnaire et de masse. »

C’est aussi à ce titre que nous nous adressons à vous. Et que nous deux organisations (SAS et VD) seront présents à votre congrès. L’enjeu est pour nous d’établir des passerelles étroites de collaboration militante, d’échanges fraternels et de participer à l’élaboration de combats et de réflexions communes.

Chers camarades

Votre congrès intervient dans un contexte marqué par la crise systémique du capitalisme. Les luttes à venir vont redessiner les rapports de force fondamentaux, mais nous sommes convaincus que « pour ne pas payer le cout de leurs crises » , nous devons unir nos forces pour mieux résister, engranger des acquis et préparer la contre offensive. Nombres de luttes sociales, démocratiques et ouvrières dans notre pays mais aussi plus largement dans le Maghreb et le monde arabe se heurtent à un isolement international alors que les remises en causes des rares acquis, les politiques anti populaires et le soutien des dictatures sont portés par des adversaires de classe communs et des logiques semblables.

Comme vous le savez, non seulement l’impérialisme français est un des principaux allies de la dictature, mais aussi la bourgeoisie française est un des partenaires stratégiques des classes dominantes dans notre pays.
La nécessité d’une lutte commune est évidente pour nous à tous les niveaux, y compris sur le terrain syndical et social pour commencer à construire solidement un autre rapport de force.

Chers camarades, nous ne pouvons oublier les évènements récents en Palestine. Nous savons que votre organisation a joué un rôle important et visible dans l’affirmation d’une solidarité politique avec le combat du peuple palestinien. Le massacre à Gaza ne fait pas qu’illustrer la barbarie coloniale de l’Etat sioniste, elle montre aussi le degré de dépendance servile des régimes arabes et le soutien inconditionnel des impérialismes à leur principal relais dans cette région. Sarkozy s’est grandement illustré dans ce rôle.

Cette réalité implique une stratégie volontariste et de longue haleine pour construire à un niveau international une large campagne de masse pour isoler et sanctionner ce système d’apartheid criminel tout en défendant le droit inconditionnel des palestiniens à la résistance. Il y a là aussi un des axes majeurs de regroupement dans des batailles communes des forces anticapitaliste et anti-impérialistes des deux cotés de la méditerranée.
Pour ces différentes raisons, nous souhaitons établir des relations fraternelles et militantes avec le NPA dans la période à venir.

Chers camarades, nous souhaitons pleinement la réussite de votre congrès. Recevez nos plus chaleureuses salutations internationalistes et anticapitalistes.
SAS / VD

Coordination nationale
secrétariat national

*******

Sénégal

Yoonu Askan Wi /Mouvement pour l’Autonomie Populaire

Dakar le 30 Janvier 2009

MESSAGE AUX PARTICIPANTS AU CONGRES CONSTITUTIF DU NPA

Chers camarades,

Votre congrès se tient dans un contexte international marqué par une crise profonde et durable du système capitaliste mondialisé, attestant de la faillite d’un tel système, et en même temps de la nécessité d’une autre civilisation humaine arrivée à maturité. Les victoires récentes arrachées de haute lutte par les peuples d’Amérique latine et du Népal, entre autres, sont la preuve concrète qu’un autre monde est bien possible : à nous de le conquérir.
Au Sénégal, après avoir dévoyé le formidable élan de changement né de l’alternance historique du 19 mars 2000, le régime d’accaparement et de prédation du Président WADE tente par tous les moyens de se perpétuer au travers d’un plan grossier de dévolution dynastique du pouvoir. C’est dans ce contexte qu’est né YOONU ASKAN WI, Mouvement pour l’Autonomie Populaire. Cette organisation s’est constituée officiellement en un mouvement politique autonome le 03 mai 2008, en opposition à la ligne de capitulation prônée par les principaux dirigeants de And-Jëf/ Parti Africain pour la Démocratie et le Socialisme qui, succombant aux « balles enrobées de sucre » du pouvoir, ont fini par se ranger avec armes et bagages derrière l’Etat- Parti libéral du Président WADE. L’expérience de YOONU ASKAN WI est celle d’un effort collectif, au cœur du mouvement réel, consistant à mener la critique ouverte et de masse de l’opportunisme dirigeant capitulard. Avoir assumé ce combat, cette forme de révolution culturelle, contre la nouvelle bourgeoisie dans les partis de gauche, avant même la conquête du pouvoir et le contrôle de l’appareil d’Etat, est en soi, de notre point de vue, une œuvre de salubrité publique préventive de grande portée, pour aujourd’hui et pour demain.

Yoonu Askan Wi est une organisation anti-impérialiste et anticapitaliste, socialiste, panafricaniste et internationaliste. Elle entend contribuer à la mise du peuple en capacité d’assurer, par lui-même et pour lui-même, son émancipation et son plein épanouissement. Un creuset ouvert de réflexion et d’action, apte à promouvoir, dans les conditions actuelles de notre continent et du monde, l’appropriation critique et le développement fécond du patrimoine politique et éthique de AND-JËF, dans ce qu’il comporte de plus sain, de plus avancé, de plus conforme aux attentes populaires et de plus radical, c’est-à-dire de plus profondément révolutionnaire. Au vu de notre expérience et de celle de nombreux autres courants de gauche, au vu de la situation d’éparpillement et de faiblesse du mouvement révolutionnaire dans notre pays, nous avons décidé d’œuvrer, au plan théorique et pratique, à la recomposition et à l’unification des forces réellement de gauche, dans des cadres d’expression plus vivants, plus attractifs et plus mobilisateurs pour les masses, plus modernes et plus démocratiques.

Avec vous, camarades du NPA et avec tous les autres camarades partageant la même vision et les mêmes valeurs, nous de YOONU ASKAN WI sommes disposés à bâtir les réseaux de solidarité, les synergies nécessaires avec toutes les organisations révolutionnaires, anti-impérialistes et anti- capitalistes, en Afrique et dans le monde, avec la claire conscience de devoir, tous et toutes, à la fois penser global et local, agir local et global. Au mot d’ordre « sauvons les banques ! », opposons l’union de lutte des peuples et l’unité de leurs organisations révolutionnaires, pour construire ensemble une « humanitude sociale » enfin accomplie.

PLEIN SUCCES AUX TRAVAUX DU CONGRES CONSTITUTIF DU NPA

Le Directoire Politique National de YOONU ASKAN WI

*******

AMERIQUE LATINE

Argentine

EDI - Economistas de Izquierda / Espacio « Otro camino para superar la crisis »

Queridos Camaradas :

Ustedes comenzaran una nueva experiencia política en momentos en que el capitalismo atraviesa la crisis global más profunda en décadas, no es esta una simple coincidencia. La alternativa socialista está a la orden del día, y se necesita vuestra audacia y decisión para concretarla.

Saludamos vuestra iniciativa y les deseamos el mayor de los éxitos en las deliberaciones del Congreso fundacional del NPA, en el convencimiento y la esperanza que será un espejo para los revolucionarios europeos pero también para quienes desde otros países y continentes luchamos por la superacion revolucionaria del sistema del capital.

Viva el NPA !

Viva la Revolución Socialista !

Desde el Sur del Sur reciban nuestro saludo fraterno e internacionalista.

Eduardo Lucita

EDI - Economistas de Izquierda / Espacio « Otro camino para superar la crisis »

*******

MST-Nouvelle Gauche (Argentine)

Aux déléguées et délégués au congrès du NPA

A toutes et tous les amis présents

Chères et chers camarades

Nous venons de très loin. De cette Amérique Latine qui vit des temps de changement. Plus précisément, nous venons de l’Argentine, ou depuis décembre 2001 rien n’est comme avant et ou maintenant le gouvernement Kirchner s’affaibli, avec son discours de centre-gauche et ses politiques antipopulaires et de droite.

Nous vous apportons les salutations chaleureuses et révolutionnaires de milliers de travailleurs, des jeunes et des chômeurs argentins, militants de notre parti, le Mouvement Socialiste des Travailleurs (MST), et aussi de l’Espace pour une Nouvelle Gauche duquel nous sommes partie avec des camarades qui viennent d’autres traditions.

Nous pensons qu’il faut mettre en place, dans chaque pays ou les conditions objectives et subjectives le permettent, des projets politiques larges et unitaires de la gauche, ni sectaires ni opportunistes, dont l’objectif soit de gagner influence dans des grandes franges des masses. Voila pourquoi nous saluons spécialement le courage politique de la LCR avec son appel a former le NPA.

La France a de nouveau impacté sur le monde, avec la forte journée du 29 janvier, de laquelle vous avez été partie prenante. Des millions de manifestants dans les rues ont laissé bien clair leur rejet a la politique de Sarkozy et du MEDEF. Et des millions s’éloignent du réformisme complice du PS. C’est dans ce cadre de montée social et politique qu’aujourd’hui nait le NPA. ¡C’est un très bon augure pour qui, comme vous et comme tous ceux que sommes ici, combattons contre le système capitaliste-impérialiste et pour une nouvelle société, juste, égalitaire : le socialisme !

Votre défi n’est pas mineur. Il ne manquera pas des obstacles et des pressions externes ; des nuances et des divergences internes non plus. Mais on espère que dans l’action commune et dans les debats démocratiques, les coïncidences dépassent les différences. Ainsi, dans un même cadre, toute cette diversité sera mise au service du développement du NPA.

A la fois, l’énorme crise économique du capitalisme ouvre des opportunités inédites et cela rend plus présent que jamais le besoin de coordonner l’action des forces anticapitalistes et vraiment socialistes a l’échelle mondiale. Le MST argentin fait partie d’un essai de regroupement à niveau international. Nous travaillons en commun avec des camarades du PSOL du Brésil, de Marée Socialiste du PSUV de Venezuela et de plusieurs d’autres pays dans l’Amérique Latine, de la Biélorussie et aussi de la France qui ont décidé de s’engager dans le NPA.

Nous tous sommes convaincus de la nécessité d’une large convergence international des forces anticapitalistes. La réunion international tenue samedi dernier au Forum Social Mondial a Belém –avec des dirigeants de partis de 20 pays, dont le votre et le notre-, confirme la possibilité d’avancer vers un réseau international. Allons-y tous ensemble, camarades !
Avec nos souhaits de réussite pour votre Congres, dont les résolutions auront d’importance politique non seulement pour la France mais aussi pour l’Europe et ailleurs, recevez notre plus fraternelle salutation.
Camarades :

Vive le congrès fondateur du Nouveau Parti Anticapitaliste !

Vive la convergence international des anticapitalistes !

Alejandro Bodart, Vilma Ripoll et Pablo Vasco

Pour la Direction National du MST-Nouvelle Gauche

**********

NOUS SALUONS LA FROMATION DU NPA

Au nom de l’Autodétermination et la Liberté, nous vous transmettons notre
saluts pour la formation du NPA.

Nous partageons avec vous le défi de faire face au capitalisme, par une
lutte révolutionnaire et créativité, pour en finir avec la barbarie
planétaire.

A l’heure où explose la crise capitaliste mondiale, nous percevons toute l’importance de la communication et des échanges entre tous ceux qui
cherchent à « changer les bases du monde ».

Nous vous saluons fraternellement et nous restons dans l’attente de vos nouvelles,

LUIS ZAMORA

GERARDO ROMAGNOLI - Député le Buenos Aires

AUTODÉTERMINATION et LIBERTÉ

ARGENTINE

*************

Brésil

Collectif Socialisme et Liberté-PSOL

Chères et chers camarades

Je vous salue au nom de tous les militants du Collectif Socialisme et Liberté, une des tendances fondatrices du PSOL au Brésil.

Nous suivons avec beaucoup d’enthousiasme la formation d’un nouvel instrument anti-capitaliste dans un pays important pour la lutte des classes et la gauche révolutionnaire mondiale comme l’est la France. Ce n’est pas par hasard qu’émerge maintenant, en terre française, ce nouveau parti. Il traduit presque 15 ans de résistance, sans aucune interruption, aux contre-réformes néolibérales qui visent à détruire les droits historiques des travailleurs et de la jeunesse et à introduire au sein de la classe ouvrière la ségrégation par rapport aux immigrants et même à la jeunesse.

Ce parti, qui est en train d’être fondé et est le produit d’un mouvement de résistance profond et un engagement anticapitaliste sans faille, naît à un moment exceptionnel. La crise économique mondiale commence à être plus profonde chaque jour, avec des conséquences qui pourraient être dévastatrices pour la classe ouvrière dans le monde entier, avec des coûts humains et d’environnement très élevés pour l’humanité. La lutte anti-capitaliste, la lutte pour reprendre les idées socialistes, la lutte pour replacer la révolution sociale sur l’agenda des peuples du monde, vont devenir chaque fois plus une nécessité urgente.

C’est avec espoir que nous saluons et que nous apportons notre appui à la formation de ce nouveau parti. Il sera une référence importante pour l’organisation internationale des travailleurs et pour la lutte anti-capitaliste. Il sera aussi important pour donner un nouvel éclat à la position que des formes politiques rénovées de cet instrument qu’est le parti sont indispensables et doivent avoir comme centre de gravité la lutte des classes et le combat contre le capital. C’est sur ce terrain, le terrain de la mobilisation et de la lutte sociale, qu’il deviendra possible de reconstruire un projet anticapitaliste et socialiste.

Nous apportons notre appui à votre initiative. Nous sommes à vos côtés quand vous faites ce pas important vers la reconstruction des instruments politiques propres à la forme parti.

Collectif Socialisme et Liberté – PSOL - Brésil

********

Mexique

Saludo del PRT de México al congresso de fundacion del NPA.

Camaradas :

La fundación del Nuevo Partido Anticapitalista en Francia representa un desafío y una fuerza esperanzadora para la alternativa política que se requiere para las respuestas de clase a la crisis capitalista mundial en curso.
Desde el PRT (Partido Revolucionario de las y los Trabajadores) en México, hemos seguido de cerca la evolución de la iniciativa, presentada a 40 años del 68 por la Liga Comunista Revolucionaria (LCR), las actividades y debates para emprender hoy, conjuntamente con miles de nuevos miembros, lo que será sin duda alguna un partido con mayor capacidad de intervención en la lucha de clases en Francia, con importantes repercusiones entre las filas de la izquierda revolucionaria en diferentes regiones del mundo, donde vemos con esperanza el surgimiento de este nuevo partido y lo más importante, la construcción de una herramienta política para el potente movimiento social anticapitalista.

Hemos enviado una delegación fraterna de nuestro partido a las sesiones de este Congreso para compartir y aprender de los análisis y discusiones que democráticamente están dando vida a este proyecto urgente y necesario.

Reciban nuestros saludos y nuestra voluntad de continuar con el NPA la relación de solidaridad y compromiso internacionalista como la hemos tenido con la LCR desde la generación militante surgida del 68 en nuestros respectivos países y organizaciones.

Fraternalmente,

Comité Politico del PRT

México

*******

Liga de Unidad Socialista (LUS) de México

Estimados compañeros y compañeras fundadores del Partido Anticapitalista de Francia :

A través de nuestros camaradas de la LCR, sección francesa de la Cuarta Internacional, organización fraterna de nuestra Liga de Unidad Socialista (LUS) de México, hemos sido enterados de la importante decisión que ustedes han tomado de fundar un Partido Anticapitalista cuyo objetivo es unir en su seno a las diversas corrientes revolucionarias, internacionalistas y democráticas que luchan en Francia contra el capitalismo imperialista.

Es una decisión que todos los luchadores revolucionarios contra el imperialismo capitalista consideramos con atención y cuidado por las consecuencias que tendrá en la lucha social y política de su país, de Europa y a nivel internacional.

En América Latina la lucha contra el imperialismo en su actual fase de decadencia neoliberal, se ha expandido en todo el subcontinente, en unos países con más fuerza que otros, pero siempre agrupando cada vez más sectores de trabajadores explotados y oprimidos. En México igualmente, uno de los países más afectados por la tremenda crisis económica de Estados Unidos, país con el cual está vinculado estrechamente a través del Tratado de Libre Comercio de América del Norte, la población trabajadora del campo y las ciudades comienza a movilizarse en la búsqueda de alternativas que apunten a una salida de la catástrofe en la que nos ha sumergido el capitalismo dependiente que padecemos.

Los felicitamos y les deseamos la mejor suerte en la gran tarea que hoy emprenden y estaremos muy atentos de sus trabajos y sus combates que anunciarán el surgimiento de una Francia nueva de los trabajadores y una nueva Europa de los pueblos, solidarias de todos los explotados del mundo entero.

¡Viva la solidaridad de los trabajadores de Francia y México !

¡Viva la unión de los pueblos explotados y oprimidos contra el imperialismo !

¡V E N C E R E M O S !

Comité Político de la LUS

**********

UIT-CI (UNIDAD INTERNACIONAL DE LOS TRABAJADORES - CUARTA INTERNACIONAL)

CONGRES FONDATION DU NPA

SUIVONS L’EXEMPLE DES JEUNES ET DES TRAVAILLEURS DE GRÈCE ET DE FRANCE

LA CRISE, QUE LES CAPITALISTES LA PAYENT !

Le capitalisme mondial, depuis la fin du XIX°s. est toujours plus hégémonique. Les liens entre les entreprises et les banques s’emmêlent et le pouvoir des multinationales croit sans cesse. Chacune d’elle affiche pourtant clairement sa « nation d’origine », en général une puissance impérialiste qui la soutient. Elles se répandent sur le monde, avec leur réseau financier et d’entreprises à l’affût de main d’œuvre bon marchée et non syndicalisée, la recherche de matière première dans les pays sous-développés et le remplissage des marchés du monde entier avec leur surproduction. C’est ainsi que 200 multinationales dictent la politique mondiale. Leurs chiffres d’affaire atteignent 26,3 % de la production mondiale. Plus d’un tiers viennent des Etats-Unis, suivis par le Japon, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, le Canadá et l’Italie, si bien que le G7 concentre 80% des multinationales. Les « paquets » de sauvetage venant des gouvernements nord américains et européens tel que celui de Sarkozy, s’enchaînent pour couvrir les dettes des grandes pieuvres de la finance mondiale. Quand ils sont accusés de sauver les spéculateurs, ils récusent en affirmant que c’est toutes les entreprises de « l’économie réelle » qui se cachent elles. En fait, toutes ces grandes multinationales, c’est la « réalité du capital » du monde d’aujourd’hui. Ce sont les grands responsables de la crise, qui, en plus, sucent le sang des travailleurs et des peuples du monde entier, et font fonctionner les états bourgeois nationaux comme des pantins à leur service.

La grande mobilisation de la jeunesse et des travailleurs grecs de décembre dernier a bouleversé l’Europe et est déjà un exemple fort à suivre alors que tous les gouvernements capitalistes tentent de faire payer les coûts de la crise aux travailleurs et aux pauvres. La jeunesse grecque est sortie dans la rue dans une grande révolte populaire, jeunes universitaires, lycéens et jeunes chômeurs des quartiers pauvres. Ce qui est extraordinaire, c’est qu’en plus ils étaient de plus en plus unis avec la classe ouvrière, qui a mené une grève générale massive. Cette unité depuis le base, dans les quartiers a changé le caractère du mouvement de grève supervisé par les dirigeants bureaucratiques traditionnels des centrales syndicales. Ainsi, la révolte populaire s’est mutée en une lutte pour la démission du gouvernement conservateur de Carlos Papulias, avec un puissant plan de lutte anticapitaliste, en plein cœur de l’Europe du XXI°s. !! Selon l’estimation du département de statistiques de l’Union Européenne, 25% de la population grecque vit aujourd’hui en dessous du seuil de pauvreté. Le taux de chômage des jeunes est le plus haut de l’UE, atteignant 22,9%. Là-bas on parle de la « Génération 700 euros », en référence au salaire moyen des jeunes entrant dans la vie active, ce qui, compte tenu du coût de la vie en Grèce, est misérable. Les dépenses dans le système éducatif ont été parmi les plus faibles des pays membres de l’OCDE. Voici donc de quoi faire germer les protestations. En Allemagne, en Angleterre, en Espagne et d’autres pays de l’Union européenne, les jeunes ont protesté contre l’assassinat de Grigoropoulos. A Berlin le consulat grec fut assailli de manifestants. A Londres aussi, l’ambassade grecque a été occupée, à Barcelone et Madrid on a pu voir d’importantes manifestations de solidarité avec la jeunesse grecque combative, en particulier à partir des étudiants en lutte à la AB (Université Autonome de Barcelone) contre le processus de Bologne.

Nous appelons tous les travailleurs et jeunes de France à suivre cet exemple d’unité dans les rues et dans la lutte pour faire face aux gouvernements qui volent le peuple pour financer l’escroquerie des banquiers, étant donné que partout nous assistons à la même politique de l’impérialisme, des capitalistes et leurs gouvernements. Il est de notre devoir de défendre nos conquêtes sociales obtenues à la suite de décennies de lutte, nous ne devons accepter aucun licenciement, ni le moindre rabais de la dépense sociale ou éducative et des fonds sociaux, salariaux et de retraites, et au contraire nous exigeons l’utilisation des transferts d’argent public vers les banques afin d’étatiser les banques sous contrôle des travailleurs. Cette lutte, aujourd’hui plus que jamais actuelle, doit être le cadre de la lutte révolutionnaire pour en finir avec le système capitaliste-impérialiste. Il n’y a pas de possibilité de réforme du système, l’actuelle crise le démontre. L’avènement de Barack Obama comme premier président noir des Etats-Unis d’Amérique a entraîné des espoirs de changement par millions. Mais ces attentes seront rapidement déçues. Obama est aussi un président impérialiste, son soutien au plan de sauvetage des banques le prouve, ainsi que la nomination d’économistes liés à des multinationales et des banquiers, tout comme sa réaffirmation de soutien à l’Etat sioniste d’Israël, et son silence complice devant le génocide. Ont aussi été complices la sociale-démocratie européenne et les gouvernements tels que celui de Zapatero en Espagne qui, tout en demandant la fin des bombardements, venait de multiplier par quatre ses ventes d’armes à Israël, signait de nouveaux accords commerciaux depuis la Catalogne et maintenait des troupes espagnoles à la frontière avec le Liban au Nord, pour contenir les milices du hezbola, protégeant ainsi les arrières d’Israël qui avait ainsi le champ libre pour ses bombardements et son nettoyage ethnique à Gaza. Les sociaux-démocrates comme Zapatero ou la centre-gauche mondiale parlent d’un capitalisme qui « redistribue la richesse » sur la base d’une « régulation et d’un contrôle amplifiés de l’Etat », mais ce serait prétendre qu’un tigre devienne végétarien. Un « socialisme du XXI°s. » mélange d’entreprises mixtes et de multinationales, tel que proposé par Hugo Chávez au Venezuela, n’est pas non plus une sortie. En gouvernant avec la bourgeoisie ou pour des secteurs de la bourgeoisie, on ne peut mettre fin à l’exploitation des travailleurs.

Nous affirmons que l’unique sortie est exproprier les multinationales de l’énergie, de l’alimentation, de l’industrie, du commerce et des finances, les millions d’hectares des propriétaires terriens et les minéraux et le pétrole, pour que, sur cette base, les peuples mènent une vraie redistribution de la richesse. Ce serait le vrai Socialisme au XXI°s., avec des Gouvernements des Travailleurs et avec une démocratie ouvrière et populaire, pour que les peuples en liberté puissent planifier l’économie en fonction des nécessités urgentes des masses exploitées et affamées dans le monde entier. C’est dans cette perspective que UIT-CI, principalement depuis l’Amérique Latine, appelle à appuyer toutes les luttes dans le monde, et se prononce pour l’unité des révolutionnaires, contre l’impérialisme et ses gouvernements. En premier lieu, en prolongeant la mobilisation de soutien au peuple palestinien héroïque, par l’exigence d’une punition envers les assassins sionistes d’Israël et, en second lieu, en soutenant toutes les luttes ouvrières, populaires et des jeunes comme en Grèce et en France, pour que ce soient les riches et les multinationales qui paient la crise.

Firman : Orlando Chirino - Unidad Socialista de Izquierda (USI) de Venezuela, Joao Batista Araujo « Babá » por la CST corriente en el PSOL de Brasil, Enrique Fernández Chacón - Uníos en la Lucha del Perú, Miguel Vivas - Journal « El Polista » de Colombia, Virgilio Arauz - Propuesta Socialista de Panamá, Victor Molino - UST de Argentina, Miguel Sorans - Izquierda Socialista de Argentina, Juan Soto-grupo UIT de Chile, Chelén Rojas Izquierda Solidaridad-España (Representante UIT-CI observador al congreso NPA).

************

AMERIQUE DU NORD

Québec

Québec solidaire

Montréal le 6 février 20009

Chers-es amis-es, chers camarades,

Vous êtes réunis pour formuler l’acte de naissance d’un nouveau parti sous le signe de l\’ouverture et de l’unité des forces progressistes en rupture avec une économie de marché qui a démontré ses limites et ses conséquences dévastatrices sur les peuples. Votre initiative de faire naître le projet politique d’une France sociale, écologiste et pacifiste tire son inspiration des mêmes sources que celles qui ont fait naître Québec solidaire il y a exactement 3 ans en février 2006.

Nos sociétés vivent une quadruple crise économique, écologique, sociale et démocratique où les populations se détournent graduellement et de plus en plus massivement des processus électoraux en raison de l’absence de véritable projet alternatif de société. La crise économique actuelle témoigne avec force de l’échec des politiques de marché erratiques et sans contrôle mises de l’avant par les formations de la gauche traditionnelle qui ont plusieurs fois gouverné en Europe comme au Québec depuis les 3 dernières décennies. Une nouvelle alternative politique pourrait et devrait regrouper aussi bien la gauche antilibérale et anticapitaliste que l’éventail le plus large possible des forces progressistes en rupture avec le néolibéralisme. Vous en avez posé les premiers jalons aujourd’hui. Nous vous souhaitons tout le succès que méritent des milliers de militants-es et sympathisants-es de la gauche, des féministes, des gens issus des mouvements sociaux, étudiants et ouvriers qui ont les yeux rivés sur vous, dans l’espoir de l’unité.

François Saillant, membre du Comité de coordination nationale de Québec solidaire, responsable de la solidarité internationale

Françoise David, porte-parole nationale de Québec solidaire

Amir Khadir, député à l’Assemblée nationale du Québec

***********

USA

Solidarity

Solidarity sends warm greetings to the founding convention of the Anti-Capitalist Party. As an organization committed to regroupment and refoundation, we have been following the development of this new formation
with great interest.

We salute you for your bold attempt to unite the anti-capitalist left at this moment of great economic and political crisis. And we salute the millions of French workers who have gone on strike against capital’s attempt to impose greater austerity.

Currently approximately 250,000 U.S. workers are laid off each month. Last year more than a million households were forced into foreclosure. Just last month a 93-year old man died of hypothermia in Michigan after the electric company cut off his service for non-payment. So while there is rejoicing over the end of the Bush administration and the inauguration of an African-American president, the economic crisis continues to deepen.

Except for the sit-down of the workers at Republic Doors, in Chicago, the U.S. working class has not yet found its voice. But even though still fragmented, the U.S. working class has observed the actions of the Greek students, the French workers and the people of Iceland.

We hope that Solidarity’s attempt to build bridges to other left forces and to a layer of radicalizing youth will lead to a broader formation similar to your own. Last summer we held a joint school with other forces, and will do so again this summer. We are also committed to working with others around the economic crisis, articulating proposals and organizing actions to alter the balance of forces that have sapped the confidence of working people for so long.

We want to learn from your example and to work on common initiatives.

Long live the Anti-Capitalist Party !

Dianne Feeley

For Solidarity’s Political Committee

**************

ASIE-PACIFIQUE

Australia

Revolutionary Socialist Party

Greetings from Revolutionary Socialist Party, Australia to the last congress of Revolutionary Communist League, France and the founding congress of the New Anti-capitalist Party

Dear Comrades,

Greetings from the Revolutionary Socialist Party of Australia, and best wishes for the bold step that you are taking, founding the New Anti-capitalist Party, and closing the chapter of the Revolutionary Communist League. It’s a bold step, with risks involved, but a step that can’t be avoided. It’s an opportunity to take the building of a revolutionary socialist party in France to a higher level.

This opportunity opened up because of the objective situation in France, with hundreds of thousands of people angry at the impact of rampant capitalism on their lives, and wanting to do something about it. It’s possible because of the thousands of activists attracted to the politics of the LCR through its excellent political work in recent years, and through its skilful election campaigns.

It’s also made possible because of the proud history of the LCR, from its leading role in the revolutionary upsurge in 1968 and onwards. This cannot be forgotten just because the building of the revolutionary party is taking a new form. That history, and the education of new young cadre that comes from studying it, is necessary for the new anti-capitalist party that you will be building.

Revolutionary salute to the LCR and all its comrades.

Revolutionary salute to the NPA.

We look forward to future collaboration between the RSP and the NPA.

Comradely greetings,

John Percy,

National Secretary
Revolutionary Socialist Party

*********

Corée du Sud

Democratic Labor Party in South Korea (KPLD)

Salutations chaleureuses du Parti démocratique du travail !!

Chers camarades,

Tout d’abord, merci pour votre invitation à votre congrès.
Cependant, nous ne pouvons malheureusement pas être présents à votre congrès pour diverses raisons.

Une session spéciale de l’Assemblée nationale devrait se réunir actuellement et nous devons nous battre sur plusieurs questions durant cette session.

De plus, les trois personnes que vous avez invitées ont toutes un rôle important à l’Assemblée nationale.

Veuillez accepter nos excuses les plus sincères, et nous vous félicitons pour votre congrès.

Merci encore et bonne chance,

Sincèrement vôtre,

Cho, Soo-Yeon

Directeur international du KDLP

********

Nouveau Parti Progressiste de Corée (NPP)

Message de félicitation du nouveau parti progressiste de Corée au nouveau parti anticapitaliste pour sa fondation

Nous voulons construire une solidarité internationale forte face à l’ultralibéralisme qui détruit la dignité de l’humanité.

Depuis la Corée du Sud, à 9000㎞de la France, le Nouveau Parti Progressiste de Corée vous envoie son salut et ses félicitations. Pour vous apporter son message de solidarité, le NPP délègue à votre congrès des adhérents résidant en France et en Allemagne, ainsi qu’un membre de comité international du parti, les deux coprésidents ne pouvant malheureusement pas faire le voyage.

Malgré la grande distance entre nos deux pays, les problèmes auxquels sont confrontés les deux peuples sont fort semblables. Les travailleurs coréens sont engagés dans une lutte permanente contre les licenciements et le chômage, les travailleurs français viennent par une mobilisation massive de dire fortement leur opposition à un système qui fait payer aux travailleurs le prix de l’effondrement du capitalisme mondial. Pendant que le gouvernement français fait reculer les protections sociales et casse le droit du travail, le capitalisme coréen présentement dominé par la spéculation immobilière fait faire marche arrière à la démocratie, et détruit massivement l’environnement dans des opérations de pur profit parfaitement inutiles.

D’où l’importance des nouveaux courants des gauches alternatives anticapitalistes face à un libéralisme juste capable d’engendrer un effondrement planétaire. Dans ce contexte, nous les gauches coréennes attendons beaucoup du NPA, beaucoup d’un parti qui s’élève contre toutes les discriminations et oppressions, et qui fédère toutes les gauches anticapitalistes, altermondialistes, internationalistes, écologistes, féministes, antiracistes..., et dessine « une nouvelle perspective socialiste démocratique pour le 21e siècle ». Nous avons confiance dans le NPA, non seulement pour sa lutte pour l’égalité et l’émancipation de tous et de chacun dans la société française, mais aussi parce qu’il sera au premier rang avec tous ceux qui œuvrent pour la construction d’un système neuf alternatif remplaçant l’ultralibéralisme.

Le Nouveau Parti Progressiste coréen, dont les slogans fondateurs en mars 2008 furent « égalité ․ écologie․ paix․ solidarité » et « dépasser la gauche sclérosée », et le NPA qui inaugure un projet pour un nouveau socialisme, sont sur la même voie. Soyons en phase avec les exigences de notre temps, nouons des solidarités chaleureuses, et avançons ensemble avec toutes nos forces et grande détermination, sans hésitation et avec lucidité.
Nos félicitations le plus chaleureuses pour la fondation du NPA.

Roh Hoe Chan et Sim Sang Jeong,

Coprésidents du Nouveau Parti Progressiste.

***********

Groupe préparatoire pour un Parti ouvrier socialiste / Pouvoir de la Classe ouvrière (PWC-WSP comitee)

Chers amis et camarades,

Avec la classe ouvrière sud-coréenne, nous envoyons une salutation fraternelle à votre congrès de fondation du NPA. Nous apprécions vos efforts et votre engagement pour construire un parti anti-capitaliste. Nous espérons que ce congrès sera une réussite et qu’il représentera un nouveau pas en avant vers la création d’un parti de masse pour le combat anticapitaliste et le socialisme du 21e siècle.

Ici en Corée, nous sommes engagé dans un processus similaire pour établir un parti ouvrier socialiste. Au cours des activités de solidarité internationale et des échanges d’expérience, nous espérons que nous établirons un mouvement global contre le capitalisme emporté par la crise, et pour le socialisme du 21e siècle.

Vive la classe ouvrière internationale et sa lutte pour le socialisme !

Vive l’internationalisme !

Fraternellement,

Yang, Kyu Heon

Representant le Preparing Group for a Workers Socialist Party et Power of Working Class

***********

Indonésie

KPRM-PRD

Dear comrades,

On behalf of Political Committee of The Poor – People’s Democratic Party (KPRM-PRD) Indonesia we would like to share our congratulation for the initial founding of The New Anti Capitalist Party of France. In the time where a democratic and revolutionary socialism is needed greatly as today, the strategy to expand socialist propagandas and mobilization, which has to be progressively united, is principal to the growth of a revolutionary party. Facing a different objective situation laid in each country, the revolutionary tasks remain the same : to formulate any kind of revolutionary tactics (propaganda, united front, popular election, struggle for democracy, etc) which supported the principal strategy of building a revolutionary mass worker’s party, and united front historically is one of the rich elements of tactic which is needed to support it. We are considering the idea of establishing the New Anti-Capitalist Party (NPA) is part of the effort to reach a broader layer of the masses with socialist programs ; as transitional programs are the bridge for educating the masses.

Here in Indonesia, we have had an awful experience, which pushed the split within the PRD in 2007, when a united front tactic was using by the majority of PRD’s leadership to justify the political and organization subordination into a right wing and moderate bourgeois party in order to run into the 2009 election. The political falseness continues in the form of canalization of the mass consciousness into the campaign of transitional and reformist programs only through the parliamentarian struggle. We reject this line, and continue the ideological and political struggle which had affirmed by the former PRD in 1996 : mass action and mobilization as the principal way to win democracy and socialism ; never subjugated it into the parliamentarian politic.

Let’s we strengthen our solidarity.

Let’s we establish the collaboration to campaign revolutionary socialism in the 21st century.

Bravo for the unity of mobilization of the worker’s and the poor.

Comradely

Yogyakarta, 29 January 2009

Zely Ariane

National Spokesperson of KPRM PRD

************

Japon

Japan Revolutionary Communist League

To NPA congress

Dear comrades,

Japan Revolutionary Communist League, a supporting organization for FI of Japan, would like to send warm solidarity message to founding conference of NPA in France.

Under the historical financial-economic crisis all over the world and massive protest of working people, particularly general strike in your country, founding congress of NPA will be really challenging project for finding the road to alternative world.

Many leftist groups in Japan including some members of Japanese Communist Party have been very much interested in your congress.
We hope big success of the founding congress of NPA !

With revolutionary greetings,

Kenji Kunitomi

for secretariat bureau of Japan Revolutionary Communist League

*************

Malaisie

International Bureau Socialist Party of Malaysia / Parti Sosialis Malaysia (PSM)

Greetings from Malaysia !

Socialist Parti of Malaysia (PSM) would like to express our solidarity with comrades in France who will be attending congress of LCR on 5 Feb 2009, and the congress of newly formed party – New Anti- capitalist Party (NPA) on 6-8 Feb 2009.

We would like to apologise for not able to participate in this historical and meaningful congress. Yet, we are very excited with the development of the left in France and your effort to consolidate forces of the anti-capitalist left.
Capitalism is in its deepest crisis globally since WWII. This is a crucial time for the left around the world to unite under common programmes to resist capitalism and build socialism from below. We believe that we can only able to do this by mobilizing the revolutionary masses.

We wish comrades in France to have a fruitful congress and keep moving forward with the revolutionary waves.

We are looking forward to more exchange of ideas and experiences with NPA and comrades in France. Your struggle is our inspiration.

In solidarity,

Choo Chon Kai

*************

Pakistan

Labour Party Pakistan (LPP)

Dear comrades NPA,

Congratulation on holding the first congress of NPA. It is a great occasion not only for the revolutionary forces and working class of France but internationally. The setting up of NPA with socialist democratic traditions is a necessary and effective tool to end capitalism.

As the great revolutionary traditions of French masses are general guidelines for people across the globe, so is this unique and creative experience of uniting all the anti capitalist forces of France in NPA. This is a 100 percent Left initiative.

We here in Pakistan are trying to build a revolutionary party under very difficult objective conditions. On one side, fighting imperialist aggression and also combating the cancer of religious fundamentalism. We are advocating the unity of working class on Marxist ideas regardless of their religion, cast, color and nationality.

The establishment of a strong anti capitalist party in France is a direct help to the revolutionary struggles in under develop countries like Pakistan. NPA is just that sort of help and solidarity that is needed here.

Please accept revolutionary greetings and solidarity from Labour Party Pakistan. Our fight against capitalism is one and same. Let’s unite to end capitalism.

Workers of the world unite : we have nothing to loose but our chains

Nisar Shah, General Secretary

Farooq Tariq, Spokesperson

*************

Philippines

Rebolusyonaryong Partido Ng Manggagawa-Mindanao (RPM-M)

To our Comrades in the New Anti-Capitalist Party (NPA),

Revolutionary and Warmest Greetings from the Revolutionary Workers Party-Mindanao (Philippines) !

The founding and building of a NEW ANTI-CAPITALIST Party in the context of the intensifying global economic meltdown is not only timely but most appropriate.

As the neo-liberal capitalism has been gasping for its last breath the working class and progressive forces have been steadily gaining their strength and building social infrastructure and new mechanism in pursuing socialism as to finally deliver the death blow for capitalism and its palliatives remedies to the worst global economic crisis, since the 1930’s.

The founding of the New Anti-Capitalist Party (NPA) has been integral part of the hard works, sacrifices as well as lessons gained and small victories of Comrades and leadership of the Revolutionary Communist League (LCR-France) with the other progressive groups and individuals to appropriately face and provide Leadership to the intensifying struggle of the working class towards Socialism.

This is a historic event not only for the Fourth International but most especially for the International proletarian and Anti-Capitalist movement in achieving socialism.

The Revolutionary Workers’ Party – Mindanao salutes all the Comrades behind the founding of the New Anti-Capitalist Party in France !


We wish you all the success !

Long live the NPA !

Working Class of the World Unite !

**********

Kilusan para sa Pambansansang Demokrasya (KPD)

To Comrades in the New Anti-Capitalist Party in France

On the Occasion of the Congress of the New Anti-Capitalist Party,

The collapse of the capitalist financial system is now shaking the whole world. It is truly the worst economic crisis since the Great Depression. This deep-rooted financial crisis has now brought great suffering for working people the world over. Amidst this crisis, imperialist governments are waging wars of aggression against peoples asserting independence from imperialist domination and control. These governments continue to spend billions of dollars in the wars in Iraq, in Afghanistan, in Palestine and even in Mindanao in the Philippines instead of bailing out the people from poverty. US imperialism continues to expand its military forces and their spheres of operation.

Working class and peoples’ movements are now being challenged as never before to defend living conditions and democratic rights that have come under harsher attack. And central to this defense is a vigorous struggle to put an end to the economic and political system that destroys humanity and the world itself.

We, the officers and members of the Kilusan para sa Pambansang Demokrasya in the Philippines, welcome with joy the formation of the New Anti-Capitalist Party in France ! We view this as a way through which people who want to put an end to capitalist ills could find each other, collaborate and give life to their commitment for a better society, for a better world.

We hope to see this party grow stronger and independently taking the path of struggle by the working class and the oppressed people in France. We hope to see this formation consistently defying the capitalist claim that there is no alternative to this system.

We look forward to working with you in the international movement against imperialism !

In Solidarity,

PETE PINLAC

Chairperson

Kilusan para sa Pambansang Demokrasya (KPD)

***********

Solidarity message from the Partido Ng Manggagawa (PM)

The Partido ng Manggagawa (Labor Party-Philippines) salutes the founding congress of the New Anticapitalist Party (NPA). The establishment in France of an independent working class party with a fighting chance to contest the bourgeois rule heralds a new stage in the class struggle and the revitalization of the working class movement. It comes at an opportune time with the international capitalism bogged down in a historic crisis and with working class struggles erupting around the world, including France.

Wage-workers in industrial and developing countries, skilled and unskilled laborers, manual and mental workers, urban and rural proletarians – all are ravaged by the scourge of neoliberal globalization with lost jobs and low pay, wage freeze and wage cuts, downsized and diminished benefits, factory closures and run-away shops, contractualization and casualization of labor, strike-breaking and union-busting.

In every decade since the 1950’s, the working people produced more wealth than the total output of mankind since the dawn of civilization some 12,000 years ago. But the gap between the rich and the poor is wider and deeper than ever in history. Even in America, the richest of all nations, only one percent of its wealth is shared by 80 percent of its population.

Despite all the advances in social production, billions today still have no food on their tables, clothes on their backs and roofs over their heads. If this is the meaning of capitalist progress and civilization, how does it differ from a cannibal who has learned to use knife and fork ? The last 100 years of capitalism has been a century of over-abundance for the owners of capital and utter deprivation for those who live only by the sale of their labor.

Using the yardstick of history, four centuries of capitalism is short compared to earlier social systems. But as soon as it emerged, its every progress has sparked epic class struggles. The last hundred years of capitalism eminently has been a history of wars and revolutions, of liberation struggles of oppressed nations against imperialist countries, and of class battles between the proletariat and the bourgeoisie.

Anti-capitalist revolutions broke out even as the rule of capital has yet to conquer the entire globe. At its peak, socialist states covered a quarter of the world’s area and a third of the human population.

The collapse of socialism in the last decades of the 20th century has emboldened the bourgeois elements of society to vilify it as a utopian dream. But what they pass off as the vindication of capitalism is merely their class bias showing. That communism inspired hundreds of millions to life and death struggle and Marxist revolutions were victorious in scores of countries is incontrovertible proof of their firm roots in material conditions and social realities.

The period of the two world wars ushered in the first wave of socialist revolutions. With hindsight and foresight, it was only a dress rehearsal for the real revolution that can now begin with the advent of the third world war – the global offensive of capital versus labor. The revolutionary proletariat will arise, like the phoenix from the ashes, stronger and wiser.

Neoliberal globalization has inaugurated not a post-industrial society but the unadorned class rule of the international bourgeoisie and the insatiable pursuit of profit by monopoly capital. Class antagonisms have not been attenuated but on the contrary are heightened.

Proletarianization of the population proceeds as never before. Unarguably, the working class is the absolute majority in the world. The so-called services are being industrialized, that is put under the regime of mechanized production and social labor. The modern office is little different from the automated factory. In both, low pay, long hours and insecure jobs are the norm. Professions are transformed from independent livelihood into wage-labor. Mental workers are joining manual laborers in organizing unions to protect their interests as wage-slaves.

Globalization has unleashed not so much the creative power of capital as its destructive forces. The genie of finance capital has been liberated by the liberalization of trade and investment and has left a path of destruction in its wake. Intensified global competition is the anarchy of production multiplied and the crisis of overproduction internationalized.

Capitalism in the age of Globalization is hopelessly bound up in its innate contradictions brought to their peak. And the proletariat is inevitably impelled to revolt by the vicious attacks against their living standards and social rights.

Globalization by its very nature transforms the economic turmoil in one nation into a world crisis. It obliges the workers struggle in one country to become an international fight.

The world is witnessing the rebellion of the advanced forces of production against outmoded capitalist relations, the contradiction between the socialized forms of production and bourgeois private property exploding into crisis and revolution.

It is Marxism rather than capitalism that is passe. Marx was a visionary who saw far ahead of his time. What he described applies more to the Globalization of our era than the capitalism of his age. And what he foretold will only now truly come to be.

The lords of capital will be no different from the slaveholders and landlords of yore who thought they would rule forever until the rising of the former working classes brought their delusions crashing upon their heads.

The general strike in France, the mass uprising in Greece, and the class struggles in Latin America are the sign of the times. They are a portent of the brewing storm of working class revolution under the leadership of the new workers parties that will sweep imperialist Globalization to its grave.

*************

EUROPE

Allemagne

Internationale Sozialistische Linke (ISL-IV Internationale)

Köln / Frankfurt am Main, le 4 février 2009

Au congrès de fondation du Nouveau Parti Anticapitaliste en France
Chères et chers camarades,

La constitution en France d’un parti anticapitaliste large, ancré dans les luttes et les mouvements sociaux, est suivi en Allemagne avec grand intérêt.

La crise du capitalisme et la désaffection d’une partie croissante de nos populations pour son système économique et social, combinée avec une construction de l’Union Européenne qui s’avère de plus en plus autoritaire, antisociale et militariste, rend urgente et prioritaire la création de forces politiques qui sachent donner crédibilité au projet d’une société fondée sur les principes de la justice sociale, de l’autogestion socialiste, de la démocratie participative, de l’éco-socialisme, du féminisme et de la solidarité internationaliste.

Malheureusement nous ne pouvons pas (encore) vous répondre avec une initiative de même envergure, les forces anticapitalistes en Allemagne étant faibles et éclatées.

Pour nous il est d’autant plus important que votre initiative trouve un débouché au niveau européen, éventuellement dans une relance d’une gauche anticapitaliste européenne capable d’impulser des luttes sociales et politiques, y compris au niveau européen.

C’est dans cet esprit que nous saluons la naissance du nouveau parti anticapitaliste en France et que nous irons accompagner les travaux de votre congrès avec la plus grande attention. Nous espérons pouvoir continuer et meme multiplier la collaboration pratique et les échanges que nous avons pu développer avec les camarades de la LCR – dans les diverses réunions internationales ainsi que dans les rues, par exemple les rues de Strasbourg, avec nos partenaires d’autres courants en Allemagne.
Salutations fraternelles

Angela et Wilfried

pour la Gauche internationale socialiste – internationale sozialistische linke (isl) – Allemagne

*******

Gauche Interventionniste (IL, Interventionistische Linke) d’Allemagne

Chers camarades,

Chères camarades,

Certains et certaines d’entre vous ont rencontré notre organisation – la « Gauche interventionniste » en Allemagne – lors de la Première conférence anticapitaliste internationale, les 31 mai et 1er juin derniers à Paris. Trois de nos camarades y ont participé, sur invitation de la LCR de l’époque.

Pour le démarrage du Nouveau Parti Anticapitaliste, je vous souhaite, bien entendu, bonne chance et beaucoup de succès. Votre initiative tombe à pic, en tout cas, en termes de période historique. Nous nous trouvons dans une situation où le capitalisme se voit contraint de montrer son visage antisocial et destructeur de façon encore plus ouverte que d’habitude, à l’échelle mondiale, et où il perd de sa crédibilité y compris dans ses centres historiques, dans les métropoles du capitalisme mondial. Dans cette situation, la constitution d’une organisation à orientation anticapitaliste explicite dans l’une de ces métropoles (« dans le cœur du monstre » comme nous dirions) pourra servir de déclencheur.

Sur la base de notre conception politique, nous espérons aussi et surtout que vous tiendrez à votre orientation anticapitaliste à travers les tensions qui pourront naître entre votre participation à des élections et votre présence dans des assemblées parlementaires, d’un côté, et les luttes sociales qui se radicaliseront dans la rue, dans les écoles, usines et dans les quartiers, de l’autre côté.

Je vous souhaite, à vous comme à nous-mêmes, que dans les luttes contre l’exploitation qui se renforce dans les métropoles, nous ne perdions jamais de vue la soi-disante périphérie, le Sud de la planète.

Cela signifie, en particulier, que nous nous rendions compte du fait que l’agressivité du bloc impérialiste tournée vers l’extérieur va en se renforçant. La guerre et le capitalisme forment bel et bien un ensemble indivisible. Leur rapport est complémentaire. L’armement et la guerre sont appelés à servir davantage, en période de crise du capitalisme, c’est-à-dire alors qu’un nouveau cycle du partage des marchés mondiaux, de la mainmise sur les réserves énergétiques et en matières premières a été entamé. La guerre sert de moyen géostratégique pour garantir à moyen et long terme le taux de profit du Capital, pour construire un ordre mondial lui offrant les infrastructures et les routes commerciales, fondé sur des alliances politico-militaires.

Pour notre conception d’une politique anticapitaliste, cela signifie que la lutte antimilitariste doit être renforcée.

Début avril prochain, s’offre l’occasion pour un projet antimilitariste commun à l’échelle européenne, et surtout franco-allemande. C’est le 60e anniversaire de l’alliance de guerre appelée OTAN.

Comme de nombreuses autres forces, le NPA et aussi la « Gauche interventionniste » allemande appellent à une grande manifestation, le 04 avril prochain à partir de 13 heures à Strasbourg. Nous considérons que, face à une logique de guerre renforcée de la part du capitalisme, et au-delà de cette manifestation, il est nécessaire de mener une action d’envergure qui émette des signaux forts et remette en cause la réunion même de cette alliance de guerre. Ensemble avec des camarades belges, britanniques et français/françaises appartenant au courant « Dissent », nous préparons, pour cette raison, un blocage massif de le « fête d’anniversaire » de l’OTAN, le 04 avril à partir de 8 heures du matin. Cette action relève du Programme d’action du Comité de coordination internationale, auquel participe aussi votre organisation.

Nous serions contents de nous retrouver avec beaucoup d’entre vous, le 04 avril au matin dans les rues de Strasbourg, pour empêcher de façon combative le spectacle par lequel la puissance impériale voudrait se mettre en scène elle-même.

En attendant, la « Gauche interventionniste » vous souhaite un beau succès pour votre congrès de fondation, et pour vos activités dans les mois qui viennent. La lutte continue !

Reiner Schmidt

pour la « Gauche Interventionniste » (IL, Interventionistische Linke) d’Allemagne

************

Revolutionär Sozialistischer Bund / IV Internationale (RSB)

Chers camarades,

La crise en Allemagne frappe aussi de plein fouet. Le nombre des chômeurs partiels et du chômage a monté en flèche. Cependant les pires attaques du gouvernement viendront seulement après les élections législatives du 27 septembre.

Les différentes initiatives qui appellent à une manifestation nationale s’étaient déjà formées l’année dernière. Un accord pour une date commune a été conclu le 6 janvier : Le 29.3., une manifestation aura lieu à Francfort/Main et une à Berlin. Nous sommes coorganisateurs et coinitiateurs de ces manifestations et voulons créer des structures durables (on ne peut pas en rester seulement à une manifestation). Dans ce cadre, notre slogan 10 – 30 - 500 (10€ de salaire minimum à l’heure – la semaine de 30 heures et 500€ de minimum social + logement et assurance maladie) a été malheureusement refusé par le syndicat de la fonction publique Verdi et par Die Linke. Dans l’Appel à la manifestation il n’y a pas de revendications concrètes, mais la formule : « Nous ne payerons pas pour votre crise ! », reste juste.

Nous œuvrons pour qu’un bloc anticapitaliste se forme. Hier le 31.1 à Francfort, plusieurs courants se sont rencontrés à l’invitation de la gauche syndicale (dans laquelle nous jouons un certain rôle) et l’alliance du Main et du Rhin. Nous voulons mobiliser avec notre propre appel pour le 28.3 parce que l’appel central est trop faible politiquement et même faux sur certains points importants.

Nous appelons à la manifestation du DGB (Fédération des syndicats allemands) le 16 mai à Berlin (qui a lieu maintenant en fait, seulement en raison de la pression que représente la manifestation du 28.3) Nous y formerons un bloc anticapitaliste. Nous pensons qu’ignorer cette manifestation du DGB, comme le font certains courants ultragauches, serait une faute, mais participer seulement et ne pas manifester comme bloc anticapitaliste distinct le serait également.

Malheureusement nous n’avons en Allemagne aucun NPA, notre bloc anticapitaliste est très hétérogène et instable, mais nous devons faire le mieux que possible avec la situation donnée. Un NPA ici serait en mesure de jouer un rôle important dans la formation d’un bloc anticapitaliste, ce que les petits groupes socialistes sont incapables de faire aujourd’hui en RFA.

Nous suivons avec beaucoup d’enthousiasme ce qui se passe en France et aujourd’hui, nous savons déjà : Nous avons besoin d’un tel NPA aussi en Allemagne. D’ici là, le chemin est encore long, mais si ce que vous faites réussit, cela rejaillira tout à fait certainement sur l’Allemagne et aidera à changer les rapports sociaux aussi en Allemagne.

Chers camarades,

Nous vous souhaitons beaucoup de succès lors de votre congrès de fondation et vous transmettons nos saluts révolutionnaires.

Secrétariat Politique du RSB

*************

Bosnie

JOSD

Dear Comrades,

Jedinstvena Organizacija za socijalizam i demokratiju (United Organization for socialism and democrasy) - JOSD support your draft Statesment to the conference which is held on 3 April 2009. in Strasbourg. Because of the financial burden and the strict visa regime for Bosnian Citizen, members of JOSD are not attending the conference, but we would like to made our contribution to the statement by fully support them.

We would be very happy if NPA also support our work, our focus is now on the recession troubled working class. More than 15000 workers have in the past 3 months, lost their jobs, hundreds of workers threatening a hunger strike. The working class is on the brink of collapse. JOSD would like to help these people to realize their rights and that’s why we need your support.

On behalf of JOSD,

March 10, 2009

Damir Berilo (berilo_damir hotmail.com)

(message envoyé après le congrès de fondation du NPA)

*************

Danemark

L’Alliance Rouge et Verte (ARV)

Félicitations avec la naissance d’un nouveau parti anti-capitaliste !

L’Alliance Rouge et Verte soutient le rassemblement des forces à la gauche et la création d’un nouveau parti ensemble. Nous avons aussi eu l’expérience de créer un nouveau parti avec différentes forces de gauche.

Nous espérons que on peut continuer la bonne relation qu’on avait eu avec la LCR dans Gauche Européenne Anti-Capitaliste.

Pour L’Alliance Rouge et Verte la lutte pour une solution a la crise climatique et la lutte contre le capitalisme en crise sont des luttes centrales pour l’année qui vient. Nous espérons que nous pourrons bien lutter ensemble.

Bonne chance !

Alliance Rouge et Verte du Danemark

**************

Socialistisk ArbejderParti (SAP)

Dansk sektion af Fjerde Internationale

To the New Anticapitalist Party, France.

The SAP, Danish section of the 4th International, congratulates you with the founding of the New Anticapitalist Party.

Your founding seems to be extremely urgent.

The new development of the capitalist crisis calls for broad social mobilizations against the different capitalist ways of solving the crisis, paving the way for a workers’ democratic, socialist and internationalist alternative. Just one week before your founding conference the working class in France and its allies showed with full force that such mobilizations will erupt as a reaction to government policies and to employers’ attempt to once again make the working class and marginalized groups pay the bill for capitalist mismanagement of society.

But the history of the workers movement and of the left has taught us that without a conscious, well-organized and militant socialist political organization, any mobilization will be defeated or co-opted into the system. And without an anticapitalist political party that poses an alternative to all kind of social-liberal and reformist parties, even an angry, critical and mobilized working class will lose faith in the possibility of an alternative to capitalist exploitation and oppression.

That is why the founding of the NPA is so important.

In Denmark the members of SAP are part of the anticapitalist party called the Red-Green Alliance. Our road to building such a party has been different from yours. And our conditions in terms of class struggle, social mobilizations and political situation are different from yours.

But our aim of building a political alternative to the social-liberal and reformist parties is the same. Because of the global character of capitalism and because of the common interests of workers and oppressed all over the world this alternative can only be an internationalist alternative. That is why we look forward to all kinds of collaboration :
- between the SAP and the NPA
- between the 4. International and the NPA
- and between the Red-Green Alliance and the NPA in different European and global forums.

In solidarity,

The Political Bureau of the SAP/Denmark.

***********

Etat espagnol

Izquierda Anticapitalista

Chers camarades, chers amis :

Recevez depuis l’Etat espagnol, à l’occasion de ce Congrès constituant du NPA, la salutation fraternelle de Izquierda Anticapitalista.

Nous avons suivi avec le plus grand intérêt le processus qui a abouti à la fondation du NPA. Nous sommes persuadés qu’il s’agit d’une expérience très importante, non seulement – comme cela est déjà une évidence – pour la gauche en France, mais encore pour l’ensemble de la gauche européenne. Alors que l’impacte d’actuelle crise du système met en lumière la face la plus destructrice du capitalisme global, faire des pas en avant dans la construction d’une alternative anticapitaliste s’avère plus nécessaire que jamais. Il n’y a pas des modèles préétablis à suivre ; il n’existe pas des recettes valables pour tous les pays. Mais, sans aucun doute, l’exemple du NPA représentera un encouragement pour les courants de la gauche anticapitaliste de toute l’Europe. Nous en voulons pour preuve le vif intérêt que tout le processus de formation du NPA a éveillé dans l’Etat espagnol, même si chez nous les conditions politiques ne sont pas encore réunies pour avancer vers un projet aussi ambitieux que le vôtre.

Notre organisation, Izquierda Anticapitalista, participe depuis longtemps aux différentes initiatives de coordination de la gauche anticapitaliste européenne, telles que les dernières rencontres réalisées à Paris en mai et décembre 2008. Nous sommes persuadés que le fait d’avancer dans la création d’un pôle anticapitaliste européen, ainsi que de contribuer à « européiser » les luttes et résistances sociales de nos pays respectifs, constitue une tâche stratégique centrale pour répondre aux défis que soulève devant nous le processus d’intégration européenne.

C’est donc avec cette volonté que nous avons voulu contribuer à la formation d’un bloc anticapitaliste européen, aux côtés du NPA et d’autres formations, dans la perspective des prochaines élections européennes de juin 2009. Nous pensons que ce sera là une bonne occasion pour faire des avancées concrètes dans ce sens.

Izquierda Anticapitalista assistera aux travaux de votre Congrès, auquel nous souhaitons le plus grand succès.

Salutations internationalistes.

Pour Izquierda Anticapitalista

Josep Maria Antentas

************

Partido Obrero Revolucionario (POR)

Salutation à la construction du Nouveau Parti Anticapitaliste

Chers camarades,

Au nom des militants du Parti Ouvrier Révolutionnaire dans l’État espagnol nous vous transmettons les meilleurs désirs et les succès pour votre nouveau parti. Le rassemblement de forces révolutionnaires et anticapitalistes est toujours un motif de satisfaction pour nous qui luttons contre le capitalisme et désirons construire une nouvelle société solidaire et socialiste.

Encore plus quand dans les derniers temps il n’était pas facile de défendre les propositions qu’ils mettent en question la globalisation et les politiques néolibérales. Vous démontrez qu’il est possible de le faire, non seulement dans l’action mais aussi dans l’organisation d’un nouvel référent politique.

La crise économique qui secoue tout le monde capitaliste ouvre l’opportunité pour que le mouvement des travailleurs et de travailleuses devienne fort et la lutte de classes projette à nouveau que l’actuel ordre social est caduc, que nous avons besoin d’un nouveau, avec tous les droits pour les peuples, avec égalité de droits pour les personnes et où l’économie se met en fonction du bénéfice collectif et non pas de capitalistes.

Nous, le POR dans l’État espagnol, faisons l’expérience de construire un référent politique à gauche du social-libéralisme à travers de Izquierda Unida-Esquerra Unida i Alternative et Ezker Batua Berdeak, au moyen d’une alliance de différentes forces politiques et sociales opposées à la globalisation et ses politiques.

Pour récupérer la force de la mobilisation travailleuse nous avons besoin d’additionner des forces, de réunir des efforts, sur la base d’une plate-forme politique commune, que permettent de réussir de nouveaux succès pour la lutte, d’obtenir certaines revendications, changer les politiques qui sont faites et préparer ainsi les nouvelles luttes qui nous approchent à l’objectif d’une société socialiste.

Des salutations révolutionnaires.

Francesco Matas et Miguel Salas

**************

Grande-Bretagne

Permanent Revolution

Chers camarades

Permanent Revolution, organisation trotskyste basée en Grande-Bretagne, présente ses salutations révolutionnaires au congrès de fondation du NPA.
Dans la situation économique et politique actuelle, la classe ouvrière internationale a besoin d’urgence d’un parti qui peut montrer la voie vers une société meilleure. La croissance rapide du NPA nous montre le désir de construire une alternative radicale à la hégémonie capitaliste, à un moment où le modèle néo-libéral, dominant depuis 25 ans, subit des chocs énormes. La crise économique mettra votre parti devant des tâches importantes, dont la première sera d’établir un programme d’action qui peut enlever le pouvoir
d’entrer les mains de la classe capitaliste. Dans les mois et les années qui viennent, nous regarderons votre progrès dans ce sens, avec beaucoup de plaisir et beaucoup d’intérêt.

Salutations révolutionnaires

Permanent Revolution

************

Socialist Resistance

Greetings to the NPA

Dear comrades,

The militants of Socialist Resistance join with you in celebrating the launch of the NPA. The political recomposition of the workers’ movement in Britain began little more than ten years ago. After a century in which for a long time there was no visible party to the left of Labour, the first steps forward have been taken. In the late 1990s, the Socialist Labour Party and Scottish Socialist Party were formed by class fighters who left the Labour party and attempted to build an alternative to social democracy. Those organisations experienced both successes and failures, but they inspired a political space which the Socialist Alliance and its successor, the Respect party, expanded in England and Wales.

The success of the Scottish Socialist Party inspired socialists to unite in England and Wales. In the same way, the launch of the NPA is inspiring anti-capitalists across, France, Britain and the world. The NPA can give a voice to the millions of people who oppose war, greed, global warming, racism and sexism. It can reverse the division and isolation that the working class has experienced, and provide a positive way forward.

This week Britain has seen a wave of unofficial strikes in which workers’ grievances against the employers were transformed by the social democrats into a nationalist tragedy. We, and our comrades of the Fourth International in Britain, argue that the workers’ movement in Britain must welcome and defend migrant workers to build united action against the employers. Instead, the leadership of the unions and of the Labour party have used slogans like ‘British jobs for British workers’, which help the employers to divide the working class. Because the anti-capitalist left in Britain is divided, a strong alternative voice cannot be heard to call for the unity of all workers.

In France, as in Britain, the social democratic and communist parties contain many honest defenders of the working class. The leaders of those parties, however, fail to provide a successful strategy for working people during these times of environmental and economic crises. They sacrifice the struggles of working people today in exchange for the dream of social democratic government in the future. Although the social democratic parties are better known, we have seen that they are paper tigers. Both the Scottish Socialist Party and Respect have won mass support on a level we previously thought impossible as they fight for a society that protects people and the planet not private profit.

Already, at the moment of its birth, the NPA is far ahead of the successes we have had in Britain. You are developing the trust and self-confidence needed to honestly discuss the real difficulties and serious challenges ahead. Today we join you in an international celebration, and tomorrow we will join you in an international struggle !

***********

The Socialist Workers Party (SWP)

Dear comrades,

We send revolutionary greetings to the founding Congress of the New Anticapitalist Party. The formation of your party is being watched with great hope and enthusiasm by the radical left throughout Europe and indeed the world. Your project of offering wide numbers of working people both a challenge to Sarkozy’s right-wing regime and an alternative to social liberalism is immensely important. It comes at a time when capitalism is grappling with its most serious crisis since the 1930s and the reigning ideology of neoliberalism has been widely discredited. This is a moment of great danger : the bosses seek to make workers and the poor pay for their crisis and to divide their victims against each other – in Britain we are seeing strikes directed against foreign workers. But it also represents a great opportunity to renew the workers’ movement by building broad parties of the principled but non-sectarian radical left. We have important struggles to wage. The strikes in France on 29 January were a great inspiration to us. Here in Britain Israel’s assault on Gaza has provoked a huge movement of solidarity with Gaza. We look forward to working together – for example, in the international mobilization against the NATO summit in Strasbourg on 3-5 April. We wish you a successful Congress that helps your party take off into the stratosphere !

In comradeship,

The Socialist Workers Party (Great Britain)

*************

Grèce

En.Anti.A. (Gauche anticapitaliste unitaire) – Grèce

Pour le NPA -France

De la part de l’En.Anti.A. (Gauche anticapitaliste unitaire) -Grèce

Athènes le 5 février 2009

Cher(e)s camarades,

C’est avec une grande joie et un grand intérêt que nous saluons le congrès de fondation du Nouveau Parti Anticapitaliste en France, d’autant plus que nous, comme vous, nous avons constaté le besoin de constitution d’un pôle politique anticapitaliste qui puisse servir d’instrument efficace pour la lutte des travailleurs et de la jeunesse.

La révolte récente de la jeunesse grecque, comme la mobilisation de la paysannerie, ainsi que comme les grandes luttes sociales dans presque tous les pays européens, montrent que non seulement nous pouvons construire des résistances à la barbarie capitaliste mais aussi rechercher des voies pour son renversement.

C’est aussi dans la même logique que nous avons choisi des chemins d’action commune et d’unité de la gauche anticapitaliste et révolutionnaire et nous avons lancé, par un rassemblement des plusieurs milliers des militants, une Initiative pour l’unité de l’action commune de la gauche anticapitaliste. Dans ce cadre, la collaboration des forces anticapitalistes et révolutionnaires dans toute l’Europe, en respectant les particularités de chaque pays, devient plus que jamais nécessaire.

Nous vous souhaitons tout succès aux travaux de votre congrès,

Avec nos salutations révolutionnaires,

En.Anti.A.

ARAN (aristeri anasynthesi) : Recomposition de gauche

ARAS (aristeres agonistikes syspirosis) : Rassemblement militant de gauche

SEK (sosialistiko ergatiko koma) : Parti Ouvrier Socialiste

OKDE (organosi kommouniston diethniston Elladas)-Spartakos : Organisation des Communistes Internationalistes de Grece –Spartakos

*************

Organisation Communiste de Grèce (KOE)

Athènes, le 5 février 2009

Message au Congrès de fondation du Nouveau Parti Anticapitaliste

Camarades !

L’Organisation Communiste de Grèce salue votre Congrès de fondation, qui est le point culminant de tout un procès d’initiatives larges et fructueuses que vous avez entrepris les dernières années.

Aujourd’hui, à un moment où la crise généralisée et profonde du capitalisme fait déjà rage et enfonce les travailleurs et la jeunesse du monde entier dans une misère encore plus insoutenable, toutes les forces de la Gauche nous nous trouvons devant un devoir impossible à ignorer si nous voulons défendre et avancer les intérêts des classes travailleuses : le renforcement et, surtout, la coordination des forces anticapitalistes et anti-impérialistes tant au niveau continentale qu’au niveau mondiale.

Notre deuxième devoir, la deuxième nécessite urgente, c’est d’élaborer une ligne politique des luttes unitaires et décisives en créant de fronts politiques et sociaux qui peuvent exprimer la colère populaire et imposer la demande « Ce n’est pas à nous de payer votre crise ». C’est-à-dire, nous avons besoin d’une ligne politique non seulement combative mais aussi efficace, capable d’avancer des luttes populaires victorieuses. En deux mots, une orientation clairement anticapitaliste et sans compromis envers les ennemis et les faux « amis » des travailleurs et de la jeunesse, combinée avec une ligne politique unitaire et efficace, seront les facteurs décisifs du succès de la nouvelle Gauche anticapitaliste du 21e siècle.

C’est dans ce contexte, et tandis que des résistances de plus en plus larges et radicales se développent partout en Europe et dans le monde entier, que nous souhaitons de tout cœur un grand succès au procès de construction du Nouveau Parti Anticapitaliste. Le moment est venu pour qu’en France aussi se développe une Gauche forte, une Gauche vraiment à gauche et offrant une perspective pleine d’espoir aux masses populaires et travailleuses et à une jeunesse déjà exclue d’une vie humaine.

Vive la coopération et le renforcement
de la Gauche anticapitaliste et anti-impérialiste !

La lutte continue ! Le futur appartient au monde du travail !

Organisation Communiste de Grèce

Secrétariat politique

**********

« Kokkino » (Rouge), composante de la Coalition de la Gauche Radicale grecque (SYRIZA)

Athènes, le 3 février 2009

Chers/es camarades,

L’organisation politique « Kokkino » (Rouge), composante de la Coalition de la Gauche Radicale grecque (SYRIZA), salue votre congrès de fondation et souhaite au Nouveau parti Anticapitaliste beaucoup de courage, d’énergie et de créativité afin qu’il assume avec succès les lourdes taches de sa mission libératrice, qui dépasse largement les frontières françaises.

En effet, même avant qu’il soit fondé, votre NPA est déjà bien connu et fait discuter en Grèce où son porte parole Olivier Besancenot jouit d’une certaine popularité. Evidemment, le fait que la grande presse grecque consacre tant de reportages au « phénomène » NPA (et Besancenot) n’est pas sans rapport ni avec la grande radicalisation en cours de la société grecque en ébullition, ni avec les débats qui traversent la gauche de notre pays en pleine recomposition. D’ailleurs, ce n’est pas un hasard si l’initiative de vos camarades en vue d’élargir à l’échelle européenne le regroupement anticapitaliste, jouit déjà de l’appui d’une demi-douzaine d’organisations de gauche grecques, quatre desquelles sont des composantes de SYRIZA. En conséquence, permettez-nous de rappeler que -de fait- les responsabilités et le champ d’action du NPA s’étendent imperceptiblement jusqu’en Grèce, et même bien au delà, car il y a, de nos jours, toute une humanité qui résiste, qui lutte et qui cherche désespérément des points d’appui, des alliés et des partenaires stratégiques dans ses combats anticapitalistes. Et ce « partenaire stratégique » est surement votre NPA…

Souhaitant plein succès aux travaux de votre congrès de fondation,
acceptez chers/es camarades nos plus chaleureux saluts internationalistes

L’organe central de « Kokkino »

*************

Socialistiko Ergatiko Komma (SEK)

Dear comrades,

In a period of crisis of capitalism and imperialism, when resistance in Europe takes the shape of great strikes as in France and revolt in Greece as last December but also it is good news the formation of a new anticapitalist party, NPA.

In Greece, following the events of December, after years of resistance against a neoliberal government and workers and students struggle with the decisive role of anticapitalist left militants, a new process opened !

On 31 of January 2009 Initiative for unity in action of Anticapitalist Left was launched in a meeting with more than 2500 participants. We are very optimistic than in the continuing crisis of our neoliberal government and the ongoing struggle against the effort of bankers to make workers, peasants and student to pay for the crisis, we can build an anticapitalist alternative for those who resist with occupations of universities, peasants blockades of streets and strikes, for all those who resist war and racist attacks against immigrants.

We wish you success for the conference of NPA and victories for the struggles for a better world.

In comradeship

The CC of SEK Socialistiko Ergatiko Komma

*******************

Coalition of the Radical Left – SYRIZA

Athens, 5 February 2008

Greeting Message from SYRIZA

Dear comrades

The Foundation Congress of the New Anticapitalistic Party in France is an event of great importance for the Left in Europe. The foundation of this party is an attempt to meet with the urgent need for the creation of a massive, radical, antineoliberal and anticapitalistic Left – as the name of the new party itself declares. There is a need for a Left that would be able to support the fights that occur nowadays, in the middle of the capitalistic crisis, a Left fighting against the neoliberal choices of the governments of the member-states of the European Union, and at the same time a Left capable of putting forward an alternative political plan and program, capable to lead the movements and the working people out to the streets, in their struggle for the emancipation from all the contemporary forms of exploitation and the social liberation.

The Coalition of Radical Left –SYRIZA– in Greece is working on this prospect for years now, in a framework that is determined, on the one hand by the constant opposition to neoliberalism and the centre-left choices and, on the other hand, by the experience of the movements and the forms of resistance, such as the workers fighting for their rights, as well as the revolted youth. We support the efforts for the unity of the Left forces, both in our country and in Europe, and we believe that the bonds of collaboration and solidarity, the common positions and perceptions, the common fights with the movements and the Left in Europe and in the whole world, indicate a new internationalism, that is a necessary prerequisite for the victorious outcome of our fights. Our presence in your congress is guided by these convictions. The Greek comrades wish you all the best for your work.

Best regards in solidarity

The Secretariat of SYRIZA

********

Pologne

Polska Partia Pracy (Parti polonais du travail)

Aux déléguées et délégués du premier congrès du Nouveau parti Anticapitaliste

Le Parti polonais du travail et le Syndicat libre ³Août 80², qui le soutient, transmettent aux délégués du congrès du Nouveau parti Anticapitaliste les salutations les plus sincères et les veux de succès.

Ce qui se passe en France est pour nous un exemple et un espoir de reconstruction d’un véritable mouvement ouvrier et d’une formation politique qui le représentera. Nous suivons avec attention vos avancées en étant absolument convaincus que pour les questions salariales comme pour les intérêts des pauvres et des exclus, nous devons lutter ensemble, en alliant nos activités à l’échelle européenne.

Au moment même ou l’ordre néolibéral s’effondre dans le monde, les travailleurs doivent disposer d’une alternative claire, capable de lutter efficacement pour leurs intérêts et de les représenter dans la vie publique. Un salaire minimum identique, des acquis sociaux identiques, le refus du chômage et de la privatisation des services publics, un juste système de retraites fondé sur les principes de la solidarité sociale, la lutte contre l’exploitation et l’opposition contre le non respect des droits des travailleurs et des libertés civiques : ce sont nos buts communs.

Nous sommes convaincus que le NPA naissant ensemble avec le Parti polonais du travail et les autres organisations européennes de la gauche véritable nous conduiront à la victoire.

Chères et chers délégués, nous vous adressons notre salut ainsi qu’à votre porte-parole Olivier Besancenot. Ensemble vous avez fait que votre mouvement devient une force significative en France et un espoir pour les autres sociétés dans toute l’Europe.

Chaleureusement

Boguslaw Zietek (président du Parti polonais du travail)

************

Portugal

Message du Bloc de Gauche au congrès de fondation du NPA

Chers et Chères camarades du NPA

C’est avec un très grand intérêt et le plus grand plaisir que notre délégation prend part à l’évènement historique que représente le Congrès de fondation du NPA. Nous saluons chaleureusement tous et toutes les délégué(e)s, aussi bien que les invité(e)s.

Ce même weekend se déroule le VI Congrès National do Bloc de Gauche. Comme vous, nous débattrons non seulement de la crise du système capitaliste mondial et ses effets absolument dévastateurs comme aussi des alternatives qu’il faut construire et qui font défaut. Les dix dernières années, le Bloc de Gauche a représenté non seulement une opposition fondamentale aux politiques libérales de la droite ou du PS au gouvernement mais a été aussi une force politique capable de présenter des alternatives concrètes et cohérentes au nom une politique socialiste.

Notre Congrès sera précédé le vendredi para une réunion avec toutes les délégations internationales (où un représentant du NPA sera présent) pour débattre la récession en cours et les politiques et les propositions concrètes dont la gauche anti-capitaliste doit être porteuse.

Comme dans le passé avec la LCR, dorénavant notre articulation et nos discussions avec le NPA seront essentiels pour nos rapports internationaux.

Nous continuerons à nous retrouver à plusieurs échéances, car la lutte anti-capitaliste et pour une alternative socialiste est plus nécessaire que jamais.

***************

Pays-Bas

L’Institut International de Recherche et de Formation (IIRF)

L’Institut International de Recherche et de Formation (IIRF) d’Amsterdam félicite les camarades et les membres fondateurs du Nouveau Parti Anticapitaliste.

L’arrivée opportune d’un tel instrument pour représenter les intérêts de ceux qui s’opposent aux institutions et à l’idéologie de la classe capitaliste dominante, représente un moment de maturité politique pour la classe ouvrière et pour les forces révolutionnaires. Partout dans le monde, les mouvements socialistes attendent avec espoir la construction du NPA.
L’IIRF salue avec enthousiasme ce moment historique, il ouvrira ses portes à la direction et aux militants de cette nouvelle organisation.

L’IIRF fut fondé en 1982 par Ernest Mandel. Il a comme mission d’être au service des militant-e-s en leur offrant un endroit calme, de réflexion, d’étude et de recherche. L’Institut possède une bibliothèque, des locaux modernes pour des conférences et des chambres d’hôtel. L’Institut organise durant le cours de l’année des sessions de formation. Cette année, il y aura un séminaire sur la Palestine en février, un séminaire LGBT en juin, l’Ecole Jeune annuelle en août et les trois semaines de l’Ecole Altermondialiste en décembre.

Avec son réseau mondial de cadres dirigeants et de militants investis dans l’IIRF, l’Institut donne des munitions intellectuelles aux mouvements anticapitalistes d’aujourd’hui.

Nos activités se retrouvent sur notre site web en plusieurs langues, il est actualisé avec de nouveaux articles écrits par nos membres. Les sessions de formation sont communiquées par une lettre mensuelle des « Nouvelles de l’IIRF », publiée en anglais et en français.

L’IIRF soutient également l’IIRF de Manille, aux Philippines, un institut indépendant qui œuvre au service du mouvement social radical en Asie.

L’IIRF dépend des donations et de l’investissement de volontaires. L’IIRF invite les camarades du NPA et ses sympathisants partout dans le monde à aider l’IIRF des façons suivantes : en envoyant une contribution financière par le site web ; en visitant l’Institut à Amsterdam pour y travailler comme volontaire à la bibliothèque ou en y résidant pour de courtes vacances ; en organisant des conférences de petite ou de moyenne ampleur dans ses locaux.

Un représentant de l’Institut – Bertil Videt – sera présent lors de votre congres.

L’IIRF espère être un foyer d’accueil pour le NPA et pour toutes les forces anticapitalistes révolutionnaires présentes à ce Congrès de fondation

***************

Suède

Parti Socialiste, section suédoise de la Quatrième Internationale

Camarades,

Notre parti vous souhaite non seulement un bon congrès mais avant tout des bonnes luttes, des perspectives claires et une solidarité forte dans votre mouvement nouveaux. Pour nous en Suède votre projet représente un espoir dans ces temps durs. La crise capitaliste frappe le peuple ouvrier dans le monde entier, en Scandinavie aussi. Les derniers semaines dizaines de milliers d’ouvriers et d’ouvrières suédois/es ont été licenciés des usines de Volvo, d’Ericsson, d’AstraZeneca, d’Atlas Copco, des papeteries et de l’industrie forestière. Maintenant arrive le tour du secteur public ; le service de la santé et les grands hôpitaux, les écoles, la sécurité sociale... Le chômage augmente et bientôt les résultats de la réduction des assurances sociales vont se montrer. L’avenir proche pour milliers d’ouvriers en Suède sera précaire.

Toujours il y a peu de luttes ouvrières ici. Les mémoires des grèves dans les années 60 et 70 sont oubliées. Dans les nouvelles générations ces expériences n’existent plus. Mais nous pouvons apprendre ; de la Lettonie et de l’Islande, de la Grèce et de la France. Votre résistance et défence des droits ouvriers nous inspire. Dans le Nord nos camarades et metallos de Volvo ont mobilisé des grandes protestations contre les licenciements. Nous essayons de les développer autour du pays.

Un grand problème chez nous c’est le manque d’alternative politique. Pendant que le gouvernement conservateur attaque les droits des ouvriers et le service public l’opposition est timide. Les sociaux-démocrates ont formé une coalition d’opposition avec les Verts et le parti de Gauche (ex communistes). La condition pour l’unité était que les participants respectent la « discipline budgétaire », c’est à dire les normes néoliberales des finances publiques. L’extrême-gauche est divisée et souvent sectaire – même s’il y a des bonnes expériences d’unité dans la solidarité avec Gaza.

Pour tout cela nous espérons que votre exemple sera un succès, non seulement pour la construction d’une alternative politique en France. Si vous pouvez réussir le message sera écouté aussi dans les banlieues et les usines de voitures, dans les mines et les forêts de la Suède.

Avec toutes nos félicitations et salutations solidaires

Pour le Parti Socialiste, section suédoise de la Quatrième Internationale

Håkan Blomqvist

Kjell Östberg

***********

Suisse

Gauche anticapitaliste- Antikapitalistische Linke- Sinistra anticapitalista

Message au congrès de fondation du nouveau parti anticapitaliste.

Genève, Bellinzona, Zurich, le 5 février 2009

Chères et chers camarades,

À l’heure où le développement capitaliste plonge le monde dans une crise économique et sociale de grande ampleur, où la course au profit provoque une crise alimentaire qui condamne à la faim des centaines de millions de personnes, à l’heure où le saccage de la planète créé une crise écologique porteuse de la pire des barbaries, la fondation en France d’un nouveau parti anticapitaliste est porteuse d’un immense espoir. En effet, alors que celle qui était la gauche abandonne la lutte des classes au profit de la lutte des places, qu’elle fait siens les dogmes de la pensée libérale, qu’elle réduit l’horizon de l’humanité à une chimérique humanisation du capitalisme, la création du NPA est un fait décisif.

C’est l’affirmation claire de la nécessité et de la volonté d’une rupture révolutionnaire avec ce système, rupture qui se fonde sur l’auto-organisation des salarié.e.s et des opprimé.e.s dans la lutte pour leur émancipation. Le nouveau parti que vous fondez ces jours traduit dans le champ du réel l’aspiration à un autre avenir qui s’exprime de plus en plus fort dans les luttes de la jeunesse, des salarié.e.s, des femmes, des sans grade, des sans voix, des sans droits...

A l’heure où l’ancienne gauche –et même celle qui, parfois, se dit « nouvelle »- se résigne dans le meilleur des cas, à un autre possible dans le monde tel qu’il est, fonder aujourd’hui un parti anticapitaliste c’est, au contraire commencer à prendre les choses en main pour rendre un autre monde possible. En cela, la création du NPA peut contribuer à modifier, en France mais aussi bien au-delà, un rapport de forces qui reste largement favorable au Capital –et nous sommes bien placés en Suisse pour le savoir- malgré la brutale crise de légitimité qu’il connaît.

C’est aussi la raison pour laquelle, dans l’attente d’initiatives communes avec vous, nous saluons la création du NPA. Sa dynamique a désormais déjà largement dépassé vos frontières puisque, ici aussi nous sommes entrés en discussion avec des forces et militant.e.s libertaires, autonomes et anti-impérialistes dans la perspective -certes, à notre toute petite échelle- de convergences anticapitalistes.

Avec nos salutations révolutionnaires.

Pour la Gauche anticapitaliste

Cédric, Mauro et Ursula.

************

SolidaritéS

Message au Congrès de fondation du NPA (France)

Chers camarades,

SolidaritéS, mouvement de la gauche anticapitaliste et socialiste de Suisse, salue le Congrès de fondation du Nouveau parti anticapitaliste (NPA).
Dans cette période de crise profonde du capitalisme, mais de crise aussi d’une alternative socialiste à l’échelle planétaire, nous sommes comme vous convaincus de l’importance de défendre un projet anticapitaliste, féministe et écologiste sans concession.

Ne nous y trompons pas, ce projet doit être envisagé à l’échelle européenne et internationale. C’est pourquoi, les combats anti-impérialistes des peuples opprimés du monde, du Moyen-Orient et de Palestine, comme d’Amérique latine, d’Inde ou de Chine, sont aussi nos combats. En Europe, il nous faut en particulier lutter ensemble pour les droits des travailleurs-euses immigrés et la libre circulation, contre toutes celles et ceux qui prétendent défendre les salarié-e-s « établis » en réglementant – avec l’Etat bourgeois– l’entrée des travailleurs-euses étrangers.

Enfin, nous sommes comme vous convaincus qu’il n’y a pas d’alternative socialiste possible sans rupture avec le patriarcat, c’est-à-dire avec la domination des hommes sur les femmes. Nous devons donc en tirer toutes les conséquences dans nos revendications, nos luttes, mais aussi notre fonctionnement organisationnel.

Il nous faut aussi de plus en plus parler d’une seule voix à l’échelle européenne, celle de la gauche anticapitaliste, socialiste et féministe, pour refuser que la crise soit payée par les salarié-e-s, les retraité-e-s et les jeunes des classes populaires. C’est pourquoi, nous devons travailler à élaborer et défendre ensemble un programme de rupture avec le capitalisme.

SolidaritéS (Suisse)

*************

Turquie

ÖDP (Parti de la Liberté et de la Solidarité)

Cher(e)s Camarades,

C’est avec plaisirs et enthousiasme que nous accueillons la fondation du Nouveau Parti Anticapitaliste. Fruit de longues années de luttes sociales et de débats, le NPA représente, en ces temps obscures de crise et d’assaut du système capitaliste, non seulement la volonté de résister a ce Moloch assoiffé de sang et d’argent, mais aussi une chance pour faire renaître l’espoir et le désir pour une société meilleure, sans classe ni oppression ou seuls la liberté et la solidarité règneront.

Anticapitalistes, écologistes, féministes, tous vos combats seront aussi les nôtres. Donc, félicitations et surtout merci, à toutes celles et tous ceux qui ont contribué par leurs luttes, avec leur cœur et leur imagination, à la préparation de cette aventure qui ne fait que commencer et que nous poursuivrons tous ensemble... jusqu’à notre victoire.

Hayri Kozanoğlu

Président de l’ÖDP (Parti de la Liberté et de la Solidarité- Turquie)

***************

MOYEN-ORIENT

Liban

Parti communiste Libanais – Section France

Chers Camarades,

Le Parti communiste libanais, le camarade Khaled Hadadeh, secrétaire général du PCL et tous les communistes libanais transmet à tous nos camarades, à tous les militantes et militants de la NPA, et au camarade Olivier Besançenot, porte-parole, un message de soutien et les meilleurs vœux pour les débats et les discussions qui alimenteront votre premier congrès de la NPA.

Dans le Liban, pays où le régime politique est confessionnel, où l’armée israélienne continue à occuper 42 km2 du territoire national et détient toujours des militants et des résistants libanais, dans ce pays qui connaît une crise depuis plusieurs années mais surtout depuis février 2005 (l’assassinat de l’ancien premier ministre Rafic Hariri),les communistes libanais continuent leur lutte politique et social depuis 1924 ; pour le changement populaire et démocratique de notre système politique cancéreux et en crise permanente, pour la libération de la partie toujours occupée de leur territoire, pour la laïcisation totale du régime politique et pour l’application d’une politique économique basée sur les principes d’égalité sociale.

En plus de cette situation interne, s’ajoute la crise économique mondiale. Une crise causée par les plus riches qui encore une fois se réunissent partout dans le monde pour faire payer la facture au plus pauvres.

Une seule réponse est envisageable et cette réponse ne peut être qu’à gauche. De la même façon que l’attaque était mené par un seul front uni la riposte révolutionnaire doit être internationale et uni.

Au nom des camarades du pcl je vous souhaite que tous les débats qui alimenteront ce premier congrès du NPA soient les plus constructifs et les plus détaillés possibles afin de permettre au NPA et à tous ses militants de continuer leur lutte pour une France, une Europe et un monde plus démocratique, plus communiste et plus juste.

Parti communiste Libanais – Section France

**********

Palestine

FPLP

Intervention de Nasser Al Kafrana (Front Populaire de Libération de la Palestine) devant les congressistes du NPA

Samedi 7 février 2009

Camarades, Camarades congressistes du NPA, chers invités.

Si vous le permettez, je m’adresse à vous au nom du FPLP : direction, cadres, adhérents et combattants de la branche armée, pour vous présenter les salutations, notre admiration pour vos efforts indéfectibles et continus dans le but de créer ce parti et de le transformer en une réalité sur le terrain.

En réalisant ce congrès remarquable et massif, que nous considérons comme un premier pas sur la voie de la réalisation de vos idéaux et des idéaux de tous les hommes libres dans le monde, ouvriers, paysans artisans intellectuels révolutionnaires. Nous espérons que ce projet renforcera les efforts de toutes les forces de gauche, partout dans le monde, dans la lutte contre le capitalisme et vers la réalisation du rêve de l’humanité de bâtir le socialisme, les progrés et la paix dans le monde.

Permettez moi aussi de vous transmettre les salutations de mon camarade, ami et dirigeant, Ahmed Saadat, secrétaire général du FPLP qui subit l’emprisonnement et l’oppression de l’Etat d’Israël. Il vous souhaite le succès pour votre initiative, qu’il considère comme une réussite pour tous les révolutionnaires, les progressistes et les forces de libération et de paix dans le monde.

Je transmets à travers vous à tous les manifestants solidaires de la Palestine la considération de notre peuple à Gaza, pour vos positions courageuses et solidaires contre l’agression israélienne. Israël a utilisé dans cette guerre toutes les armes de mort et de destruction, en tentant de briser la résistance de notre peuple. Les centaines de milliers de personnes qui ont manifesté en bravant le froid, en criant haut et fort, qu’ils mènent la même bataille que notre peuple contre l’arrogance de l’impérialisme et du sionisme, qu’ils refusent les crimes contre les enfants et les femmes. Ils ont déclaré que notre combat est le même, le combat contre l’injustice et l’exploitation et l’oppression du système capitaliste impérialiste et son enfant bâtard, Israël et tous ses alliés.

Malgré l’arrogance de l’impérialisme et des guerres à répétition dans le monde, sous divers prétextes que tout le monde connaît, ces guerres reflètent la crise du capitalisme et sont au service des multinationales partout dans le monde. Malgré cela, le socialisme et la liberté triompheront et les peuples vaincront. Les peuple n’ont qu’une seule alternative, celle de se révolter en défendant leurs droits, en mettant fin au mondialisme monstrueux du système capitaliste.

Les succès dans les pays d’Amérique latine augurent de la défaite de l’impérialisme. La résistance de Cuba, les réalisations au profit des pauvres au Venezuela, en Bolivie, au Nicaragua, vont dans le sens du socialisme, de la liberté et de l’égalité pour tous les peuples opprimés de la terre.
Camarades, amis, militants pour les libertés, votre congrès débute après la fin de la guerre barbare à Gaza, cette guerre est intervenue dans le cadre d’une confrontation entre le projet de libération palestinien arabe et le projet d’écrasement impérialiste sioniste. La guerre contre Gaza a été préparée depuis longtemps pour soumettre le peuple palestinien et le forcer à accepter les conditions de la paix américano-sioniste. Les crimes de guerre commis contre notre peuple ne doivent pas rester impunis et nous devons agir ensemble pour faire traduire ces criminels devant le Tribunal pénal international.

Nous, Front populaire, nous affirmons ceci :

➢ Le choix de la résistance est le nôtre, c’est le choix légitime de tous les peuples occupés et toutes les agressions militaires ne parviendront pas à le briser.

➢ Notre unité et notre résistance est l’unique voie qui nous permettra de créer l’état palestinien démocratique, sans aucune forme de discrimination.

➢ L’OLP est notre unique et légitime représentant qu’il faut reconstruire et réactiver pour qu’elle rassemble toutes les composantes du peuple Palestinien.

➢ Notre combat est dirigé uniquement contre l’occupation israélienne de notre terre, responsable de l’exil de notre peuple dans toutes les régions du monde et dans les camps de réfugiés des pays arabes.

➢ Nos ennemis sont le mouvement sioniste et son instrument Israël, l’impérialisme mondial et ses alliés dans la région. Nos alliés sont tous les hommes et toutes les femmes libres du monde, les forces de gauche progressistes et toute force qui défend le droit de notre peuple à la liberté, à l’indépendance, et au retour sur notre terre.

➢ Nous appelons à dénoncer le blocus, les assassinats, la colonisation, les barrages, la destruction systématique en Cisjordanie et Gaza et nous les exhortons à travailler avec nous pour la levée du blocus injuste.

➢ Nous saluons la position courageuse du Venezuela et de la Bolivie qui ont expulsé les ambassadeurs d’Israël.

En Palestine nous sommes face à plusieurs menaces : la menace principale résultant de l’occupation que nous devons continuer à combattre pour la défaite de ce projet, et la victoire de l’Etat démocratique palestinien.

Deux dangers secondaires : le premier c’est que la direction de l’OLP prenne seule les décisions stratégiques quant au destin de notre peuple et qu’elle s’intègre dans un projet de solution sur la base du référent d’Oslo, du Quartet et de l’impérialisme américain.

Ce danger est très grave pour la question palestinienne parce que la direction actuelle de l’OLP pense que toutes les cartes de la solution sont aux mains de l’impérialisme américain, donc elle se contente de quémander des miettes. C’est pourquoi nous demandons à la direction de l’OLP d’arrêter ces discussions inutiles et de retourner à l’option de l’unité, du renforcement de la résistance de notre peuple avec tous les moyens légitimes et possibles.

Le deuxième risque, c’est celui de la division géographique et politique des différentes composantes de notre peuple à cause de la prise de pouvoir réalisée par le Hamas. Il est certain que Hamas a bénéficié des fruits amers d’Oslo et des choix politiques corrompus de l’équipe présente à Oslo.

Je n’ai pas le temps de rentrer davantage dans les détails, mais au FPLP, nous pensons que la voie pour mettre fin à l’occupation israélienne sera longue et difficile, et exigera le rassemblement de tous les efforts pour la libération nationale et démocratique pour que tous puissent bénéficier des mêmes droits, sans aucune discrimination, quelle que soit la couleur, le sexe, la religion.

Toutes nos salutations de lutte à votre nouveau parti anticapitaliste
Toutes nos salutations à ceux et celles qui se sont levés aux côtés du peuple palestinien de Gaza.

Vive le combat des masses laborieuses contre l’exploitation et l’oppression !!!

Vive l’unité de toutes les forces de libération et de paix, contre la barbarie capitaliste

La victoire ou la mort !

Vos camarades du FPLP

Nasser Al Kafrana,

membre du Bureau Politique du Front Populaire de la Palestine (FPLP)

Pas de licence spécifique (droits par défaut)